Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Puces électroniques : GM doit réduire sa production de pick-up

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

La crise des puces électroniques bat son plein. Nous pourrions, littéralement, ne parler que de ça par les temps qui courent. Nous allons bien sûr trier les nouvelles sur la question afin de vous présenter les plus pertinentes, mais ça vous donne une idée de l’ampleur de la situation que vivent les manufacturiers et tous les acteurs de l’industrie.

Il y a quelques jours, nous faisions état de la situation chez Ford et Chevrolet où en date du mois de mai, la production annuelle était en recul de 370 000 unités.

Ford songe d’ailleurs à envoyer des camionnettes incomplètes aux concessionnaires où les puces seraient installées plus tard. Chez BMW, on est rendu à 30 000 unités produites en moins. Partout, la crise frappe de différentes façons.

Hier, on apprenait que General Motors (GM) allait réduire la production de certains pick-up en Amérique du Nord en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

GMC Sierra
Photo : GMC
GMC Sierra

Le plus grand constructeur américain a déclaré que son usine de Flint, qui assemble les Chevrolet Silverado HD et GMC Sierra HD, fonctionnera avec une seule équipe de production lors de la semaine du 26 juillet.

La compagnie a déclaré que son usine de Ft. Wayne, dans l’Indiana, qui est responsable de la production des Chevrolet Silverado 1500 et GMC Sierra 1500, sera mise à l’arrêt la semaine prochaine. Les installations GM de Silao, au Mexique, qui fabriquent des Chevrolet Silverado 1500, Cheyenne (pour le marché mexicain) et GMC Sierra 1500, suspendront également la production la semaine prochaine.

Les trois usines devraient reprendre leur rythme régulier la semaine du 2 août.

Tout cela, bien sûr, a un effet domino sur les concessionnaires. Tous espèrent un retour rapide à la normale, mais nous en avons encore pour quelques mois à vivre des contrecoups, à tout le moins.