Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Coussins Takata : d’autres rappels à prévoir chez d’autres constructeurs?

Coussins Takata : d’autres rappels à prévoir chez d’autres constructeurs?

Par ,

L’équipementier Takata pourrait bien étendre encore davantage son rappel pour ses coussins gonflables défectueux, selon un article publié par The Detroit Bureau. Ainsi, la NHTSA a envoyé des lettres à 7 constructeurs – Volkswagen AG, Tesla, Mercedes-Benz, Jaguar Land Rover, Suzuki, Volvo et Spartan pour en savoir davantage sur le type de gonfleur Takata qu'ils utilisent, le nombre de véhicules qui en sont dotés et si un rappel a été envisagé. Pour le moment, près de 25 millions de véhicules dans le monde font l’objet d’un rappel pour des coussins Takata défectueux, mais ce nombre pourrait augmenter de façon exponentielle selon les réponses des constructeurs.

Rappelons que 8 décès et plus de 100 blessés ont été jusqu’ici attribués aux coussins gonflables Takata, car un gonfleur défectueux déployait les coussins avec suffisamment de force pour briser certaines parties métalliques du dispositif de retenue et les projeter au visage des occupants. Pour le moment, 11 constructeurs étaient touchés par ces rappels : Ford, GM, Honda, Toyota, Nissan, BMW AG, Fiat Chrysler, Mazda, Mitsubishi, Subaru et Daimler Trucks en Amérique du Nord.

L’enquête de la NHTSA fait suite à l’explosion d’un coussin gonflable dans un Volkswagen Tiguan 2015, mais le constructeur avait affirmé que cet incident n’était pas lié au rappel de Takata puisqu’il s’agissait d’un impact latéral.

Il s’agit d’une période sombre pour plusieurs acteurs de l’industrie automobile, entre les coussins défectueux de Takata, la tricherie monumentale de Volkswagen aux tests antipollution, les rappels tardifs pour les commutateurs d’allumage chez GM et l’amende record de Fiat Chrysler pour ne pas avoir avisé les propriétaires de véhicules dans un délai raisonnable pour un rappel.