Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Six constructeurs rappellent 1,7 million de véhicules équipés de coussins Takata

Les nombreux rappels automobiles liés à la situation des coussins gonflables Takata ont fait de cette situation un des plus grands scandales automobiles de l’histoire. Depuis la découverte du pot aux roses, un peu plus de 50 millions de véhicules ont été rappelés à travers l’industrie.

Ajoutez-en 1,7 million.

Au total, ce sont six constructeurs qui ont ajouté ce nombre de véhicules à l’incroyable liste déjà existante. Rappelons que le problème des coussins gonflables est grave. Ces derniers peuvent éclater et, ce faisant, projeter des débris au visage des personnes censées être protégées. À travers le monde, 23 décès ont été causés relativement à ce problème.

Cette fois, ce sont Subaru, Tesla, Volkswagen, Mercedes-Benz, BMW et Ferrari qui ajoutent des produits à l’index. Selon Associated Press, Subaru invite 826 144 modèles à l’atelier pour une réparation. Les véhicules touchés sont les modèles Forester, Outback et Legacy fabriqués entre 2010 et 2014.

De son côté, Mercedes-Benz signale que 288 779 produits sont touchés et la période couvre les années 2010 à 2017. Chez le groupe Volkswagen, le rappel fait état de 119 394 véhicules, y compris certains portant l’écusson Audi.

Photo : V.Aubé

De son côté, BMW a identifié 266 044 de ses représentants fabriqués entre 2000 et 2004 d’une part, puis entre 2007 et 2015, d’autre part. Enfin, la campagne concerne 159 689 produits reposant au sein de la division de camions de Daimler, 68 763 Tesla S construites entre 2014 et 2016, de même que 11 176 Ferrari (différents modèles) assemblées entre 2014 et 2018.

Ce qui est inquiétant dans tout cela, c’est que de tous les véhicules rappelés, un peu moins de 30 millions seulement ont vu leurs coussins être remplacés. Cela signifie que plusieurs automobilistes circulent toujours avec des véhicules équipés d’unités défectueuses. Pire, plus le véhicule est âgé, plus le risque d’explosion impromptue du module est possible.

Comme toujours dans le cas de ce genre de rappels, n’hésitez pas à communiquer avec votre concessionnaire si vous croyez votre véhicule concerné. Vous pouvez toujours consulter le site web de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) afin de vérifier si votre auto, camion ou VUS figure sur la liste.

Article par Auto123.com

Photo : D.Boshouwers