Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rouler plus vite pour gagner du temps, ça ne tient pas la route!

Rouler plus vite pour gagner du temps, ça ne tient pas la route!

Par ,

Communiqué de presse
Source : La Société de l'assurance automobile du Québec

QUÉBEC
,- D'après un récent sondage réalisé pour la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), la publicité télévisée portant sur la vitesse au volant, diffusée ce printemps, aurait contribué à modifier le comportement des conducteurs.

Parmi les personnes interrogées, 64 % ont mentionné respecter davantage les limites de vitesse et 41 %, avoir personnellement réduit leur vitesse au volant après avoir vu la publicité.

Rappelons que la publicité s'ouvrait par une scène d'accident. Un policier expliquait dans les termes suivants que rouler plus vite pour gagner du temps, même si ça semble logique, dans les faits, ça ne tient pas la route : «Sur une distance de 15 kilomètres, dans une zone de 90 km/h, rouler 20 km/h de plus que la limite permise vous fera gagner à peine deux minutes, en plus d'augmenter de six fois votre risque d'avoir un accident. Six fois plus de risques pour gagner à peine deux minutes... Faites le calcul. C'est ridicule, n'est-ce pas? Maintenant, vous le savez.»

Faits saillants

Le sondage révèle que de plus en plus de conducteurs sont conscients du danger de la vitesse au volant. En effet, 83 % des répondants jugent qu'il est risqué d'avoir un accident en roulant à une vitesse excédant de 20 km/h la limite permise en ville.

Par ailleurs, 44 % des personnes interrogées admettent dépasser les limites de vitesse permises en ville et 55 % affirment le faire sur les routes secondaires.

Lorsqu'on leur demande pourquoi elles dépassent les limites de vitesse, les principales raisons invoquées sont : pour suivre la circulation (28 %), par habitude ou inattention (20 %), ou pour gagner du temps (13 %).

Mesures pour réduire la vitesse
Ce sont 80 % des répondants qui sont d'avis qu'il est important d'amener les gens à réduire leur vitesse en ville et 67 % qui croient qu'il faut le faire sur les routes secondaires.

Pour y arriver, la mise en place de mesures telles que l'installation de radars photo, la limitation de la vitesse maximale des véhicules lors de leur fabrication et l'augmentation de la sévérité des peines est toujours d'actualité.

La SAAQ tient à rappeler que, chaque année, sur les routes du Québec, la vitesse tue 260 personnes et en blesse plus de 11 000 autres.

Sur la route, prenez le temps de ralentir



photo:Jupiter Images