Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Route 66 avec Nissan, Jour Un : de Chicago à Cuba… Missouri

Pour la deuxième fois en cinq ans, Nissan Canada organise la traversée de la Route 66 en compagnie d’une poignée de journalistes canadiens. Au programme, la visite d’endroits historiques, la découverte (ou redécouverte) de trois véhicules de la marque, ainsi que des occasions d’entrevues avec des spécialistes de technologies Nissan. Ces experts vont se joindre à nous en cours de route. 

Auto123 a décidé d’embarquer dans l’aventure afin de vivre l’expérience que propose la Route 66, ainsi que tout ce que Nissan nous réserve pour l’occasion. Pour l’auteur de ces lignes, il s’agit d’une deuxième virée sur la Mother Road, mais tout promet d’être différent en raison de l’organisation qui est en place cette fois-ci. Vous comprendrez qu’avec une douzaine de véhicules qui roulent en convoi, on ne peut faire ce que l’on veut ; le respect de l’horaire est primordial. 

Heureusement, Nissan a tout organisé pour nous. Ainsi, au départ de chaque journée, on sait exactement où nous allons nous arrêter. Bien sûr, les endroits choisis sont des incontournables, ce que tous souhaitent voir lors d’une première escapade sur ce tracé mythique.

Au cours des prochains jours, donc, c’est d’abord un résumé quotidien de nos journées que nous allons vous proposer. Au menu, de courtes descriptions des endroits visités, le tout accompagné de photos et de vidéos, le cas échéant. Notre objectif est de vous faire voyager avec nous afin de vous donner envie d’entreprendre, à votre tour, ce périple d’une vie. 

Allons-y. 

1 — Chicago

Photo : D.Rufiange

La Route 66, c’est 3940 kilomètres qui relient les villes de Chicago, en Illinois, et Santa Monica, en Californie, tout près de Los Angeles. Sans revenir sur l’histoire de cette route (notre collègue Benoît Charette vous prépare quelque chose là-dessus), un mot sur son point de départ, la ville de Chicago. 

Ce qu’il est important de comprendre, c’est qu’à l’époque où la route voit le jour, dans les années 20, la ville des vents est la plaque tournante du réseau ferroviaire américain. Tout ce qui se rend dans une ville américaine par ce moyen de transport se lance de Chicago. Et New York, là-dedans ? En fait, les rails reliaient cette ville et celle de Chicago, mais c’est de cette dernière qu’on pouvait atteindre les quatre coins de l’Amérique. Voilà pourquoi la route qui devait relier l’est et l’ouest est partie de là.

Ce qui est amusant au centre-ville, c’est que dans le quadrilatère où tout a débuté, on retrouve plusieurs panneaux indiquant le « début » de la route. En vérité, les autorités souhaitent éviter les attroupements trop importants de touristes ; les différents panneaux servent à les « disperser ». 

2 — Launching Pad

Photo : D.Rufiange

Un des arrêts pensés spécialement pour les visiteurs de la Route 66 est le casse-croûte Launching Pad qui est situé à Wilmington, en Illinois. Outre ce qu’on peut retrouver à l’intérieur, soit des décorations et des souvenirs de la Route 66, on retrouve une gigantesque statue à l’extérieur. En fait, on parle d’un Muffler Man, ces sculptures en fibre de verre qui ont joui d’une immense popularité au cours des années 60. Les entreprises les utilisaient surtout pour faire la promotion de leur produit et attirer la clientèle. Et si ces œuvres portent le nom de Muffler (silencieux) Man, c’est que la plupart servaient des ateliers spécialisés en la matière. 

Dans le cas du Launching Pad, qui porte son nom depuis 1965, il propose le Gemini Giant à l’entrée de son stationnement, une statue qui représente un astronaute qui tient une fusée dans les mains. Pour en comprendre la signification, il faut simplement se rapporter à l’époque et la fascination des Américains lors de la course vers l’espace et la Lune. D’une hauteur de 28 pieds, le colosse fait 428 livres, sans compter la fusée et le socle qui le reçoit. Quant au nom Gemini, les plus vieux se souviendront d’une mission qui portait cette appellation à l’ère de l’exploration spatiale. 

Une trappe à touristes ? Bien sûr, mais ça fait partie de l’expérience sur la Route 66. 

3 — Station-service Standard Oil

Photo : D.Rufiange

À Odell, en Illinois, on peut apercevoir une des nombreuses stations-service de l’époque qui a pu profiter d’une restauration en raison de l’apport d’une société de préservation de la Route 66. Cette station fut opérationnelle de 1932 à 1975. 

4 — Motorheads Bar & Grill

Photo : D.Rufiange
Photo : D.Rufiange

La Route 66 a failli sombrer dans l’oubli lorsqu’elle a officiellement cessé d’exister au milieu des années 80. Heureusement pour la postérité, elle renaît grâce aux initiatives d’une foule de passionnés qui lui redonnent une âme. C’est le cas du Motorheards Bar & Grill qui a vu le jour il y a un an et demi seulement grâce à Ron Metzger qui est venu nous faire un brin de jasette lors de notre passage. Au menu, de la nourriture typiquement américaine, avec tout ce que cela comporte de bon et de très mauvais (!), ainsi qu’un musée rempli d’artéfacts et une boutique souvenir. 

5 — Chain of Rocks Bridge

Photo : D.Rufiange
Photo : Auto123.com

Notre dernier arrêt de la journée s’est effectué en fin d’après-midi au Chain of Rocks Bridge, un pont qui enjambe le fleuve Mississippi et qui nous permet de passer de l’Illinois au Missouri. Complété en 1929, il est devenu le passage de la Route 66 entre les deux états en 1936. En 1967, lorsque l’autoroute 270 a été complétée à moins de 2000 pieds de là, les beaux jours du pont étaient comptés. Il a par la suite été laissé à l’abandon avant qu’on s’intéresse à lui. Il est aujourd’hui réservé aux piétons et cyclistes, mais une permission spéciale obtenue par Nissan nous a permis de le traverser avec les véhicules que nous avions à notre disposition. 

Notre journée s’est ensuite terminée par quelques centaines de kilomètres franchis à la noirceur, le tout pour atteindre le Wagon Wheel Motel situé dans la municipalité de Cuba, au Missouri. À la fin de notre route, nous ferons le tour des établissements célèbres de la Route 66 dont le Wagon Wheel Motel est du groupe. 

On se retrouve demain pour le résumé de notre deuxième journée sur la route. Des galeries de photos suivront au cours des semaines qui suivent, question d’étoffer encore plus nos reportages.

Photo : D.Rufiange