Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de Genève 2010 : Bentley prend le virage vert... enfin, presque

Salon de Genève 2010 : Bentley prend le virage vert... enfin, presque

Par ,

Il est peut probable que lorsqu’on achète une voiture équipée d’un 12-cylindres biturbo de 6,0 litres et 552 ch, l’environnement occupe la première place sur sa liste de priorités. Or, dès l’année modèle 2011 on n’aura plus à se poser la question, puisque tous les Continental profiteront de la technologie FlexFuel. Le hic? Où diable au Canada pourra-t-on se procurer du bioéthanol E85? Si vous décidiez de partir à la recherche d’une pompe, tout avantage que procure le système FlexFuel partirait sans doute en fumée.

Tel que rapporté par Bentley
Bentley Motors a annoncé aujourd’hui qu’elle étendait désormais sa technologie FlexFuel, offerte pour la toute première fois en 2009 sur le Continental Supersports coupé, sur la gamme entière des Continental 2011, y compris la nouvelle Supersports décapotable. Le W12 de 6 litres peut maintenir carburer à l’essence, au bioéthanol E85 ou à tout mélange des deux… depuis un seul réservoir.

Bentley avait fait l’annonce de cette stratégie écologique au salon de Genève en 2008. Dans le cadre de ce plan à trois volets, le constructeur réduira ses émissions globales de CO2 de 15 % d’ici 2012, lancera un nouveau groupe motopropulseur qui, à lui seul, permettra des économies de carburant de l’ordre de 40 %, et s’engage à assurer la compatibilité de tous les modèles de la gamme avec les carburants renouvelables, également d’ici 2012.

Le salon de Genève de 2010 marque un autre bond important. À compter de l’année modèle 2011 (commercialisée en juin 2010), la gamme entière des Continental disposera de la technologie FlexFuel sur tous les marchés… y compris, pour la première fois, en Amérique du Nord. On parle également de la nouvelle Supersports décapotable, le cabrio à quatre places de série le plus rapide de tous les temps. Ainsi, plus de la moitié des véhicules fabriqués par de Bentley en 2010 disposeront de la solution FlexFuel. Cette poussée technologique permettra aux clients de Bentley de profiter de l’expansion des infrastructures de carburant renouvelable dans des marchés clés, dont les États-Unis, contribuant ainsi à réduire notre dépendance sur les combustibles fossiles et à diminuer immédiatement les émissions de CO2.

Selon le président-directeur général de Bentley, Dr Franz-Josef Paefgen, « quand nous avons défini notre stratégie environnementale à Genève il y a deux ans, nous avons pris un engagement clair en vue de réduire l’impact de nos véhicules sur l’environnement. Ce dernier geste est un gage de notre dévouement et représente un pas important vers l’atteinte de nos cibles en 2012. »

Bentley est toujours en voie de réaliser tous ses objectifs environnementaux. Le V8 de 6,75 litres, entièrement repensé pour la nouvelle Mulsanne, émet 15 % moins de CO2 tout en développant plus de puissance et de couple grâce à l’introduction de deux nouveaux systèmes de gestion, la distribution à programme variable et, une première dans le segment des véhicules de prestige, la désactivation des cylindres. Cette réduction des émissions sera appliquée à la gamme entière d’ici 2012. De plus, la mise au point d’un groupe motopropulseur tout neuf qui améliorera la consommation de 40 % tout en offrant les performances auxquelles on s’attend d’une véritable Bentley va bon train, et on s’attend à une annonce en ce sens d’ici un an.