Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de Genève 2010 : Une Audi A8 à 4 cylindres... et hybride en plus!

Salon de Genève 2010 : Une Audi A8 à 4 cylindres... et hybride en plus!

Par ,

Qui a dit que les hybrides sont morts? Même si la Prius éprouve des ennuis en ce moment, la mode des véhicules hybrides demeure très populaire. À l’instar des Lexus LS 600hL et BMW ActiveHybrid 7 (pourquoi des noms aussi complexes?), l’Audi A8 Hybride vise les conducteurs bien nantis qui souhaitent profiter d’un grand luxe sans trop nuire à Dame Nature. Au lieu d’un V8, elle renferme plutôt un petit moteur à quatre cylindres. Toute une différence!

photo: Audi

Tel que rapporté par Audi

Offrant la puissance d’un gros V6 et l’économie de carburant d’un modeste quatre-cylindres, la A8 Hybride est présentée sous forme de prototype technologique au Salon de l’auto de Genève 2010. Son moteur TFSI de 2,0 litres et son moteur électrique produisent ensemble un rendement de 180 kilowatts (245 chevaux) et un couple de 480 Newtons-mètre (354 livres-pied). La voiture peut accélérer de 0 à 100 km/h en 7,6 secondes et atteindre une vitesse de pointe de 235 km/h. En contrepartie, sa consommation ne s’élève qu’à 6,2 litres aux 100 kilomètres et ses émissions de CO2, à 144 grammes par kilomètre.

Technologie de l’Audi A8 Hybride
Le moteur à combustion choisi pour cette berline est le TFSI 2.0 hautement sophistiqué. Élu «Moteur de l’année» cinq fois d’affilée depuis 2005, il incarne la philosophie d’Audi selon laquelle «les meilleurs onguents se retrouvent bel et bien dans les petits pots». Il allie un système d’injection directe à un turbocompresseur et au dispositif de contrôle de la levée des soupapes AVS.

Moteur électrique à la grande force propulsive
Un embrayage humide à commande hydraulique relie le TFSI 2.0 et le moteur électrique. Son contrôle exige une précision optimale et beaucoup d’expertise a été nécessaire afin de garantir son fonctionnement doux et constant. Le moteur électrique synchrone, toujours actif, sert également de génératrice qui produit 33 kilowatts (45 chevaux) et un couple de 211 Newtons-mètre (155,6 livres-pied). Sa puissance maximale est disponible dès le décollage ou presque, ce qui favorise des accélérations fougueuses. Notons que la force de propulsion des deux moteurs est transmise aux roues avant.

Batterie au lithium-ion
La batterie au lithium-ion de nouvelle génération, montée à l’arrière, adopte un format réduit et un poids allégé bien qu’elle emmagasine considérablement plus d’énergie qu’une batterie conventionnelle. En prime, elle n’empêche pas la A8 Hybride d’offrir un volume de chargement impressionnant dans le coffre, soit 400 litres.

Le module de gestion de l’électronique gouverne l’interaction des freins, de la direction et du climatiseur. Son onduleur à pulsations règle les échanges entre la batterie et le moteur électrique, sans parler du circuit de bord. L’architecture ici présentée donne un aperçu du futur Audi Q5 Hybride, dont le lancement aura lieu plus tard en 2010.

photo: Audi