Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de Toronto 2010 : Nos Impressions

Les impressions de Marc Bouchard
On aurait pu croire que la relance des ventes comme on l'a vu en janvier dernier, aurait stimulé les manufacturiers automobiles, et que l'on aurait assisté à un Salon de l'auto de Toronto rempli de débordements. Pas vraiment pourrait-on dire, les constructeurs ayant choisi la carte de la sobriété, optimiste mais discrète, en ce qui concerne le plus important salon de l'automobile au pays.

Mercedes classe E cabriolet (photo: Michael Wong)

Bien sûr, certaines compagnies n'ont pu résister. On pourrait supposer que c'est dans leurs gènes. La présence de mannequins flamboyants aux côtés des voitures Chrysler par exemple, prouve bien que l'on n'a pas oublié les bonnes années. Chrysler qui en profite aussi pour dévoiler sa Fiat 500 version presque américaine, confirmant du coup son retour en force.

Les autres manufacturiers ne sont pas non plus en reste en matière de nouveautés. Ford, qui présente sa nouvelle Focus 2012, a aussi le kiosque le plus élaboré du lot, signe probable de sa bonne santé.

La réduction en taille du salon (qui occupe deux édifices plutôt que trois comme dans le passé) se trouve cependant compensé par des présentations spéciales dignes de mention. La plus importante, et la plus remarquée, est probablement la section dédiée à Carroll Shelby qui abrite quelques-uns des chefs-d'oeuvre associés à son nom: la Ford GT 40 en version originale, quelques concepts bien préparés avec Ford, et une édition impeccable de la Cobra Daytona coupe 427 dont la valeur vaut bien le détour.

Mitsubishi PX-MiEV (photo: Michael Wong)

Impossible aussi d'oublier la longue liste de véhicules hybrides ou électriques qui font leur apparition sur le sol du salon de Toronto, dont certains, comme la Kia Forte Koup hybride, ne sont pas encore confirmés en sol canadien.

Ajoutez à cela une gamme de prototypes et de nouveaux modèles que l'on retrouvait dans les grands salons nord-américains ou mondiaux et qui font leur entrée en sol canadien – la Mercedes classe E cabriolet, le Volkswagen NCC ou le Mitsubishi PX-miev – et vous obtenez un salon de Toronto à l'image de l'industrie automobile: intéressant, dynamique, mais réservé.

photo:Michael Wong
Gallerie de l'article