Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Stellantis et LG Chem confirment le projet de 5 milliards pour construire une usine de batteries en Ontario

L'usine de Windsor sera la première usine de fabrication de cellules de batteries pour véhicules électriques au Canada Le chroniqueur auto: , mis à jour:

Le géant de l'automobile Stellantis et le fabricant de batteries LG Chem ont confirmé hier qu'ils s'associent pour construire la première usine de fabrication de cellules de batteries pour véhicules électriques au Canada, située à Windsor, en Ontario. L’investissement total s’élève à 5 milliards de dollars.

Il s'agit de l'un des plus gros investissements jamais réalisés dans le secteur de l'automobile au Canada, et l'on s'attend à ce qu'il soit complété par des fonds provenant des gouvernements d’Ottawa et de celui de l'Ontario, fruit de plusieurs mois de négociations entre Stellantis et ces deux paliers. Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, n'a pas voulu chiffrer le montant des fonds injectés, mais il a déclaré que l'investissement total des deux niveaux de gouvernement se chiffrerait en « centaines de millions de dollars. »

Reuters a précédemment rapporté que LG prévoyait d'investir 1,5 milliard de dollars en fonds américain dans l'usine et détiendrait 51 % de la coentreprise ; Stellantis en détiendrait 49 %.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Sur le site de la future usine de batterie de Stellantis et LG Chem, à Windsor
Photo : Stellantis
Sur le site de la future usine de batterie de Stellantis et LG Chem, à Windsor

De toute évidence, il s'agit d'une bonne nouvelle non seulement pour les employés de Stellantis qui travailleront dans l'usine, mais aussi pour les travailleurs de l'industrie automobile de l'Ontario, car les modèles électriques qu'ils construiront de plus en plus auront désormais une source de batteries pour véhicules électriques à proximité. Et le constructeur automobile voit grand. Mark Stewart, directeur de l'exploitation de Stellantis pour l'Amérique du Nord, a déclaré : « L'installation est assez stupéfiante... elle a la taille de 112 patinoires de hockey de la LNH. »

Bien qu'aucun chiffre n'ait été avancé quant au nombre de batteries que les partenaires prévoient de fabriquer dans l'usine une fois qu'elle sera opérationnelle, Stewart a déclaré que la capacité de production annuelle pourrait atteindre plus de 45 gigawattheures.

Ce nouvel investissement s'inscrit dans le cadre de l'objectif déclaré du constructeur automobile de faire en sorte que 50 % de sa production de véhicules en Amérique du Nord soit constituée de véhicules à émission zéro d'ici 2030. La construction de l'usine devrait débuter cette année, et les premières batteries devraient y être fabriquées au début de l'année 2024.