Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Stock-car: Du nouveau au Québec ? (Exclusif)

Stock-car: Du nouveau au Québec ? (Exclusif)

Par ,

La disparition de la Coupe Toyota et de la série X-Trême Touring en 2009 crée beaucoup d'incertitudes dans le monde du sport automobile québécois. Heureusement, des personnes ont peut-être trouvé une partie de la solution...

En effet, de drôles de véhicules ont commencé à être importés au Québec depuis quelques mois. Il s'agit de Cup Lights provenant des États-Unis, où cette catégorie est très populaire.


Ce sont des bolides de stock-car, répliques à l'échelle ¾ des Grand National de la Coupe Sprint de NASCAR (avant les fameux « Cars of Tomorrow »).

Les châssis sont de type tubulaire soudé, habillés d'une carrosserie de panneaux en fibre de verre, et propulsés par de groupes motopropulseurs issus de la motoneige, performants et fiables.

« Nous avons actuellement ici un parc de sept voitures, et nous en serons à 10 dans un mois, » assure Jacques Guénette, personnage de la course québécoise, intéressé à organiser une série monotype pour ces véhicules.

« On peut greffer toutes sortes de moteurs, allant du Yamaha 2-temps de 105 chevaux au RX1 4-temps de 170 chevaux. La transmission est de type CVT avec un embrayage centrifuge et un entraînement par chaîne. Les roues sont en acier et les pneus sont des Hoosier lisses qui sont très endurants et adhérents. La voiture possède 3 freins à disques, deux à l'avant et un à l'arrière. Un système simple, mais très puissant. Avec un poids de 980 livres, on obtient un rapport poids-puissance meilleur que celui d'une Formule 1600, » nous explique M. Guénette.


« Ces voitures roulent très vite. Les plus rapides roulent en 1:29 sur le circuit routier de Mosport (plus vite qu'une Porsche 993 Cup). Et même s'il s'agit de « petites » voitures, on ne le remarque pas du bord de la piste. On dirait plutôt que la piste est soudainement devenue plus large... « raconte M. Guénette.