Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru BRZ tS et WRX RS : prêtes pour la piste

Subaru BRZ tS 2024 | Photo : D.Rufiange
Obtenez le meilleur taux d'intérêt pour votre prêt auto chez Automobile en Direct
Daniel Rufiange
Avec ces variantes des BRZ et WRX, Subaru a réussi à perfectionner ce qui était déjà pas mal parfait.

•    Auto123 a mis à l’essai deux nouvelles variantes des sportives BRZ et WRX, soit les tS et RS, respectivement.

Shannonville, Ontario — Depuis le début de la décennie, on a vu un trop grand nombre de modèles agréables à conduire quitter l’industrie, un à un. La popularité des VUS y est pour quelque chose, certes, mais l’abondance de technologies qui transforme les véhicules modernes en robots doit aussi être pointée du doigt.

Bref, les modèles qui nous font vibrer sont devenus rares, surtout dans une fourchette de prix plus accessible.

Voir aussi : Subaru BRZ 2024 : retour de la version tS

Voir aussi : Subaru Canada présente la WRX RS 2024

Chez Subaru, on n’en propose pas un, mais deux, avec le coupé BRZ, ainsi que la berline WRX. Cette année, chacun accueille une variante encore plus raffinée et pointue pour les puristes, pour ceux qui raffolent d’une conduite sportive et épicée, voire ceux qui font de petits détours à leurs pistes locales afin de mettre au pas leur monture.

Subaru nous a conviés au circuit Shannonville, en Ontario, afin de découvrir ces deux nouvelles déclinaisons et bien sûr les tester sur route, mais surtout en piste, sur le vieux trac de la municipalité qui accueille des coureurs depuis 1974.

Subaru WRX RS 2024
Subaru WRX RS 2024 | Photo : D.Rufiange

Subaru BRZ tS et WRX RS 2024 — quoi de neuf ?

Subaru a toujours été à l’écoute de sa clientèle et c’est le résultat de cet exercice que l’on voit ici. En gros, les amateurs souhaitaient des modèles un peu plus pointus en fait de comportement sportif, pas nécessairement de puissance. C’est ainsi que les changements apportés sont structuraux, sous forme d’ajustements au châssis, aux freins, à la direction, jusqu’au choix de pneus.

Tout cela s’accompagne de touches esthétiques propres à chaque variante.

Les mécaniques, leur puissance, les boîtes de vitesse, tout ça demeure inchangé. Après tout, ces deux véhicules ont été revus pour 2022.

Subaru BRZ tS 2024, trois quarts arrière
Subaru BRZ tS 2024, trois quarts arrière | Photo : D.Rufiange
Subaru WRX RS 2024, trois quarts avant
Subaru WRX RS 2024, trois quarts avant | Photo : D.Rufiange

Design des Subaru BRZ tS et WRX RS 2024

Il faudra l’œil d’un habitué pour discerner les changements apportés avec ces deux nouvelles propositions.

Avec la BRZ, ça prend la forme de logos tS ajoutés à l’avant et à l’arrière, avec la lettre peinte en route. Aux phares, l’appellation BRZ est bien visible, toujours en rouge. Des rétroviseurs et l’aile de requin sur le toit sont quant à eux noirs. Les pneus qui ceinturent les jantes de 18 pouces sont des Michelin Pilot Sport 4.

Avec la WRX, on retrouve des jantes de 19 pouces en aluminium et au design unique. Elles sont habillées de pneus Bridgestone Potenza S007 de haute performance pour une adhérence maximale.

Subaru BRZ tS 2024, intérieur
Subaru BRZ tS 2024, intérieur | Photo : Subaru

À l’intérieur
Avec la BRZ, si le rouge est la signature à l’extérieur, les accents bleus dominent à l’intérieur, même si le bouton de démarrage et les jauges portent le rouge et la signature STI.

Pour la WRX, ce sont des sièges Recaro qui ont été invités à bord, pour un maintien amélioré, ce qui est plutôt utile lorsqu’on malmène la voiture en piste.  

Pour le reste, la présentation demeure la même. Notez que les ajustements de sièges sont électriques avec la WRX, manuels avec la BRZ. Avec les deux, il est facile de trouver SA position de conduite, l’élément essentiel lorsqu’on souhaite et que l’on a besoin d’être en plein contrôle.

Subaru BRZ tS 2024, écran de données
Subaru BRZ tS 2024, écran de données | Photo : Subaru

Technologies des Subaru BRZ tS et WRX RS 2024

L’objectif ici n’est pas de revenir sur ce qu’offrent ces modèles. C’est plutôt commun, en fait, avec les connexions usuelles aux applications que l’on connaît bien comme Apple CarPlay et Android Auto, entre autres.

Ce qui est à souligner ici, c’est l’ajout de la suite de sécurité EyeSight avec les véhicules à boîte manuelle chez Subaru. Il n’y a pas si longtemps, c’était impossible. La compagnie travaillait à trouver la bonne formule, car plusieurs des caractéristiques de la suite ne peuvent pas fonctionner avec une boîte manuelle. Il fallait donc faire des sacrifices, mais aussi s’assurer que toutes les autres fonctionnalités réagissent bien.

Quelques exemples pour bien comprendre. Une aide à la conduite comme le maintien dans la voie fonctionne de la même façon, qu’importe la boîte de vitesse. Cependant, avec les manœuvres à basse vitesse, qui impliquent l’usage de l’embrayage, c’est plus complexe. C’est pourquoi le freinage d’urgence en marche arrière ne peut pas être de la partie.

En revanche, on a travaillé pour ajuster des éléments pour qu’ils fonctionnent avec la boîte manuelle. C’est le cas du régulateur de vitesse adaptatif. Il est même possible de changer de rapports sans que ça le désengage. En revanche, impossible d’avoir la fonction départ/arrêt dans la circulation lourde, en raison de l’embrayage qui doit être utilisé. Ainsi, à moins de 30 km/h, il débarque. Normal.

Subaru WRX RS 2024, avant
Subaru WRX RS 2024, avant | Photo : D.Rufiange

Motorisation des Subaru BTZ tS et WRX RS 2024

Rien ne change, donc, sous le capot de ces modèles qui, ironiquement, jouissent tous deux d’un 4-cylindres de 2,4 litres. La différence, c’est que celui de la WRX est gâté d’un turbo, pour une puissance de 271 chevaux et un couple de 258 livres-pieds. Avec la BRZ, le souhait était de laisser ça à aspiration naturelle, pour une prestation tout à fait correcte pour ce véhicule, à 228 chevaux et 184 lb-pi de couple.

Les deux sportives qui nous intéressent héritent de la boîte manuelle à six rapports, mais à travers la gamme, certaines variantes proposent des boîtes automatiques ; à variation continue pour la WRX, à six rapports pour la BRZ.

Et bien sûr, le rouage intégral pour la première, la propulsion pour la deuxième. C’est un peu la magie de cette offre, de cette dualité chez Subaru. Deux sportives, deux expériences totalement différentes.

Fiche technique de la Subaru BRZ tS 2024

Fiche technique de la Subaru WRX RS 2024

La Subaru BRZ tS 2024, sur la piste
La Subaru BRZ tS 2024, sur la piste | Photo : D.Rufiange

Conduite des Subaru BRZ tS et WRX RS 2024

Avec les deux modèles, une constante ; le plaisir que l’on ressent au volant. Les sensations sont vraiment différentes, mais on s’amuse comme un fou aux commandes. Et encore plus avec ces variantes plus affûtées.

Avec la BRZ tS, on a ajouté les épices nécessaires pour rendre le modèle encore plus sportif, ce qui semblait impossible. Les changements incluent des disques de freins plus gros de 32 mm à l’avant et de 26 mm à l’arrière (totaux de 326 mm et 316 mm, respectivement). Le modèle sera aussi facile à reconnaître avec ses étriers dorés, signés Brembo. Subaru explique aussi que la réponse des freins est initialement plus mordante, et aussi mieux calibrée tout au long de la course.

Quant à la suspension, elle profite aussi d’améliorations avec les amortisseurs mécaniques Hitachi Astemo, qui travaillent selon deux fréquences pour toujours offrir la meilleure stabilité possible, que le revêtement propose de petites imperfections, ou de plus importantes.

Subaru WRX RS 2024, roue
Subaru WRX RS 2024, roue | Photo : D.Rufiange

Avec la WRX, on a adopté des étriers de frein rouges (aussi signés Brembo), ainsi que des disques perforés pour une plus grande puissance de freinage, mais aussi une meilleure résistance à l’usure. Alors que quatre pistons peuvent être trouvés sur les freins avant de la BRZ tS, on en compte six avec la WRX RS (deux à l’arrière pour chaque modèle). La taille des disques a aussi été revue ; plus 24 mm à l’avant, plus 36 mm à l’arrière, pour des dimensions totales de 340 mm et 326 mm, dans l’ordre.

Subaru a également réajusté les paramètres de la servodirection à contrôle électrique et la résistance des amortisseurs en raison de la présence des roues de 19 pouces. C’est tout le comportement de la voiture qui en bénéficie (plus sportive, moins de roulis, plus de confort).

Tout cela fait qu’on peut prendre le volant de ces deux véhicules et vraiment attaquer un circuit. Dans les deux cas, le choix de pneus est à souligner, car une fois bien à température, ils collent suffisamment à la route pour nous donner toute la confiance nécessaire en sortie de virage. Le freinage est aussi puissant et impressionnant. Je n’avais pas eu l’occasion jusqu’ici de sauter sur les freins d’une BRZ filant à 160-170 km/h ; j’y ai pris goût.

La Subaru BRZ tS 2024, de profil
La Subaru BRZ tS 2024, de profil | Photo : D.Rufiange

Et malgré le fait que cette voiture soit une propulsion, ça colle à l’arrière. Et parce que nos foufounes sont près du sol, on ressent tout, si bien que lorsque ça commence à glisser à l’arrière, on ajuste sa conduite en conséquence pour permettre au train arrière de reprendre son souffle pour la prochaine ligne droite. Tout cela se calcule en millisecondes.

Avec la WRX, l’expérience est complètement différente, mais tout aussi agréable. On profite de la motricité aux quatre roues pour les sorties de virages, parfois en pleine glissade, car il est facile de faire confiance aux gommes choisies. La puissance additionnelle est bien sûr enivrante, mais pour l’équilibre, la BRZ est la référence.

Sensation amusante, après avoir conduit la BRZ, j’ai eu l’impression de me retrouver au volant d’un VUS en prenant le volant de la WRX. Ça vous dit à quel point la BRZ tS est une pure sportive.

La Subaru BRZ tS 2024, arrière
La Subaru BRZ tS 2024, arrière | Photo : D.Rufiange

Les prix des Subaru BRZ tS et WRX RS 2024

Dans la gamme BRZ, la version tS se positionne au sommet de la hiérarchie, après la livrée BRZ et la proposition Sport-tech.

Dans le cas de la WRX, la variante RS vient offrir une option en milieu de gamme. À la base, on retrouve la version WRX, suivie de la déclinaison Sport. Avant, l’option suivante pour l’acheteur était le modèle Sport-tech. Ce qu’on lui propose avec la nouvelle mouture, c’est de grimper dans la famille, sans avoir à payer plus que pour une version Sport-tech. Autrement dit, après la version Sport, vous avez le choix de la technologie (Sport-tech) ou de la sportivité (RS). La WRX GT ferme la marche.

Voici la fourchette de prix pour la WRX :

WRX 2024 [man] - 33 695 $
WRX Sport 2024 [man] - 38 195 $
WRX Sport 2024 [auto] - 40 095 $
WRX RS 2024 [man] - 41 895 $
WRX Sport-tech 2024 [man] - 41 995 $
WRX GT 2024 [auto] - 44 895 $

Et pour la BRZ :

BRZ 2024 [man] - 31 895 $
BRZ Sport-tech 2024 [man] - 34 895 $
BRZ tS 2024 [man] - 36 295 $
BRZ Sport-tech 2024 [auto] - 36 695 $

Subaru WRX RS 2024, arrière
Subaru WRX RS 2024, arrière | Photo : D.Rufiange

Questions souvent posées à propos de ces modèles

Pourquoi pas une version de la BRZ plus puissante, équipée d’un moteur turbo ?
Depuis le début, la BRZ a été pensée pour ce qu’elle est ; une pure sportive à moteur atmosphérique. Avec la première génération, la question avait été soulevée, et l’on avait alors mentionné qu’un moteur plus lourd briserait l’équilibre du modèle. La même chose revient avec cette génération. La BRZ est parfaite comme elle est.

Pourquoi pas le retour d’une version STI de la WRX ?
En gros, Subaru investit en électrification et même si elle s’est commise avec ses sportives, elle doit aussi allouer des sommes au virage électrique qu’elle prépare. On parle de choix d’entreprises ici.

Le mot de la fin
Si la conduite pure vous interpelle, vous devez faire l’essai de ces modèles, comme d’une Honda Civic Si ou Type R, d’une Volkswagen Golf GTI ou Type R, d’une Toyota GR86, d’une Toyota GR Corolla, etc.

Bref, faites-vous plaisir, mais soyez certains de choisir le modèle qui correspond le mieux à vos préférences.

Dans mon cas, c’est clairement une BRZ.

Subaru BRZ tS 2024, écusson
Subaru BRZ tS 2024, écusson |
Subaru WRX RS 2024, écusson
Subaru WRX RS 2024, écusson |
Photos :Subaru
Photos de la Subaru BRZ tS 2024
Daniel Rufiange
Daniel Rufiange
Expert automobile
  • Plus de 17 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 75 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 250 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque