Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Subaru of Indiana Automotive : L'usine « verte »

Subaru of Indiana Automotive : L'usine « verte »

Par ,

Lafayette, Indiana - L'usine de la Subaru of Indiana Automotive (SIA) ressemble à bien d'autres usines d'assemblage modernes d'Amérique. Avec une production annuelle de 147 148 véhicules en 2007, elle n'est pas la plus grosse. Cependant, elle se distingue d'une façon très spéciale : elle figure parmi les plus propres, sinon LA plus propre.

En 2003, l'usine de la SIA a reçu le titre de « Backyard Wildlife Habitat » de la National Wildlife Federation.

Cette usine, qui assemble des berlines et des familiales Subaru Legacy et Outback (dont les nouvelles PZEV), des utilitaires Subaru Tribeca et des berlines Camry, pour son partenaire japonais, Toyota, n'expédie plus de rebuts aux sites d'enfouissement depuis 2004.

En réalité, cette usine est si « verte » que, en 2003, elle a été la première usine d'assemblage d'automobiles à recevoir le titre de « Backyard Wildlife Habitat » de la National Wildlife Federation des États-Unis en raison du fait qu'une faune sauvage diversifiée (chevreuils, hérons, castors, bernaches du Canada, etc.) vit dans son périmètre. On peut même y voir un couple de pygargues à tête blanche, l'emblème national des États-Unis.

Virage vert inattendu
Rien ne prédisposait cette filiale de Fuji Heavy Industries (FHI), fabricant des produits Subaru, à atteindre ce statut. Fondée en 1987 en partenariat avec Isuzu, la SIA assemble son premier véhicule deux ans plus tard, une berline Subaru Legacy de la première génération. Le millionième véhicule quitte ses chaînes de montage en 1997 (une camionnette Isuzu), et la millionième Subaru, un an plus tard.

Lorsque Isuzu s'est retirée du partenariat, en 2002, la direction de FHI a lancé un défi à l'administration de la SIA : réduire à zéro le volume de déchets expédiés aux sites d'enfouissement sanitaire avant 2007. Cet objectif, que ses usines japonaises ont déjà atteint, cadre avec les principes « kaizen » d'amélioration constante mis de l'avant au Japon.

« Au début, nous avons commencé très humblement avec les cannettes et les bouteilles de boisson gazeuse », rappelle Denise Coogan, directrice des Affaires corporatives en matière de sécurité et d'environnement. « Ce qui semblait titanesque s'est pourtant concrétisé deux ans plus tôt que prévu. En 2004, nous avions réussi à éliminer à 99,8 % de nos rebuts. »

La Subaru Outback et, derrière, le Subaru Tribeca sont deux des véhicules assemblés à l'usine de la SIA.