Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki Swift 2004-2008 : occasion

Suzuki Swift 2004-2008 : occasion

Le prix de la dernière génération de la Swift en est presque le seul attrait Par ,

Vous cherchez une petite voiture d’occasion économique? Vous avez l’embarras du choix… quoique ce choix devient plutôt limité si vous voulez conduire quelque chose qu’on ne voit pas sur tous les coins de rue. En effet, même si le marché regorge de petites voitures, la majorité des modèles sur la route porte l’étendard de Honda ou Toyota.

La Swift+ n’est pas une voiture d’occasion dispendieuse, mais quelques vérifications peuvent vous faire économiser.

Il y a évidemment la Suzuki Swift+. Bien qu’elle provienne d’une marque japonaise peu connue, elle est plus courante que vous ne le pensez. En effet, la dernière génération de la Swift fut reprise et offerte à nous Canadiens en tant que Pontiac Wave et Chevrolet Aveo.

Bien que vendue sous des marques japonaise et américaine, la plateforme des trois véhicules provenait d’une voiture coréenne surnommée Daewoo Kalos.

Certains se souviendront de la tentative avortée de Daewoo de percer le marché canadien il y a environ 10 ans, des ventes et résultats financiers décevants la vouant à l’échec. Peu importe, les Swift, Aveo, Kalos et Wave représentent une des plus importantes opérations de commercialisation de petite voiture sous un autre nom aujourd’hui.

La Swift fut redessinée pour l’année modèle 2009, et nous nous pencherons sur la génération 2004-2008 aujourd’hui. Suzuki offrait aux Canadiens ce qui devait être une cinq portes polyvalente, abordable et économique.

Les modèles de base étaient désignés Swift+, et on trouvait également une version mieux nantie, la Swift+ S. Vous y trouverez des garnitures extérieures assorties, des antibrouillards, des rétroviseurs chauffants, un climatiseur, une chaîne à six haut-parleurs et l’accès sans clé de série ou en option, selon le modèle.

Tous les modèles Swift+ étaient animés par un quatre cylindres de 1,6 litre développant 103 ou 105 chevaux, selon l’année en question. La boîte de vitesses ne réserve pas de surprises : on avait droit soit à une manuelle à cinq vitesses, soit à une automatique à quatre vitesses.

Si vous préférez les boîtes manuelles, assurez-vous de vérifier l’état de l’embrayage du modèle qui vous intéresse. N’oubliez pas qu’un embrayage peut durer toute la vie du véhicule, mais qu’un mauvais conducteur peut l’anéantir en à peine quelques mois. Si vous êtes à l’aise avec les boîtes manuelles, notez tout glissement et assurez-vous que l’embrayage « morde » bien lorsqu’on le relâche.

Il est conseillé d’inspecter l’habitacle pour tout signe d’usure ou de dommages.