Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Technologie F1: Les réservoirs de carburant expliqués

Technologie F1: Les réservoirs de carburant expliqués

Par ,

Vous aimeriez peut-être également lire :
Technologie F1: L'évolution des pneumatiques
F1 Australie: Les étonnants volants des monoplaces de Formule 1
Technologie F1: Le dispositif KERS expliqué

Un des grands changements à survenir l'an prochain en Formule 1 sera, selon toute vraisemblance, l'interdiction de ravitailler en essence. Les voitures devront donc prendre le départ des Grands Prix avec suffisamment de carburant pour disputer toute la course. La taille des réservoirs devra donc doubler.

Outre souple comprenant l'ouverture supérieure pour effectuer les ravitaillements.

Protection
Protéger efficacement de l'essence dans une voiture de Formule 1, entourée du moteur, des échappements et des disques de freins chauffés au rouge, tient presque du miracle. Le règlement technique oblige que le réservoir soit logé à l'intérieur de la coque, entre le dos du pilote et le moteur.

L'essence doit être contenue dans une grosse outre flexible, ultra résistante aux chocs, appelée cellule. En cas d'impact, cette cellule va se déformer autour du point de contact, sans se déchirer ou se perforer, s'ouvrir ou exploser.

La cellule doit épouser les contours de l'intérieur de la coque de la voiture. Elle doit être aussi large et basse que possible pour abaisser le centre de gravité de la voiture et réduire son empattement. Il en résulte une cellule aux formes bizarres, car on loge du carburant dans tous les recoins possibles.

Secrets de fabrication

Les matériaux exotiques employés dans la fabrication d'une cellule doivent être résistants, mais souples. « Nos cellules d'essence souples, appelées X-Cells, sont fabriquées de fibres à haut module, d'élastomères synthétiques, d'écrans d'obstruction, de scellants, d'agents liants et d'adhésifs, » explique Kevin Molloy, un directeur de Aero Tec Laboratories (ATL U.K.).

« Le processus de laminage et de fabrication comprend trois matériaux, quatre mélanges d'élastomère synthétique et six agents adhésifs. Pour augmenter la souplesse tout en minimisant le poids, la cellule est fabriquée de deux couches de caoutchouc emprisonnant une couche de matériau souple, sauf aux joints critiques et aux coins qui sont faits d'une superposition de deux couches. Ce matériau est si résistant qu'une bande large de deux centimètres peut soulever une masse de 750 kilos ! »

Dessin en CAO de la trappe d'ouverture automatisée du réservoir.