Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Systèmes de détection de piétons : certains véhicules échouent à un test du IIHS

Chaque année, partout dans le monde, des piétons sont malheureusement renversés par des véhicules. En bien des endroits, on note que le nombre de décès est en croissance. Par exemple, au cours de la dernière décennie, il a augmenté de 50 % aux États-Unis. En 2017 seulement, 6000 personnes ont été tuées en étant renversées là-bas.

Certains attribuent cet état de fait aux VUS qui, en raison de leur forme plus massive, font plus de dommages. On pourrait ajouter le cellulaire à cette cause, mais le fait demeure que le museau d’un camion est plus traître pour un piéton que celui d’une voiture.

Afin d’y voir un peu plus clair, l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) a décidé d’évaluer la chose en soumettant 11 VUS équipés d’un système de détection de piétons à un test d’évitement de collision. L’objectif était bien sûr de vérifier de quelle façon ils étaient pour se comporter dans une situation d’urgence où un impact avec un être humain était imminent.

Photo : IIHS

Ce qui est ressorti de l’étude, ce sont les différences importantes entre les capacités des véhicules à éviter lesdits piétons. Et 2 des 11 produits testés ont échoué, dont un de façon lamentable.

L’exercice en question se déroulait en trois temps. Les scénarios étaient les suivants :

•    Un adulte situé à droite de la route et marchant en direction du véhicule.
•    Un adulte situé en bordure de la route (gauche ou droite) et marchant en faisant dos à la circulation.
•    Un enfant qui surgit d’entre deux véhicules garés et qui apparaît au conducteur à la dernière seconde.

« Le meilleur scénario est d’éviter totalement l’être humain en question. Lorsque c’est impossible, la réduction importante de la vitesse du véhicule peut donner la chance au piéton de s’en tirer ou de subir des blessures moins graves »

- David Aylor, responsable des exercices sur la sécurité à l’IIHS.

Toyota RAV4 2019
Photo : Toyota
Toyota RAV4 2019

Grands gagnants et perdants
Voici comment les 11 véhicules mis à l’essai s’en sont tirés. On note quatre niveaux de performance, soit Superior, Advanced, Basic et No Credit.

Les meilleurs
Dans un premier temps, quatre véhicules ont obtenu la meilleure note, soit les Subaru Forester, Toyota RAV4, Honda CR-V et Volvo XC40. Du lot, seuls les deux premiers ont réussi à complètement éviter les mannequins utilisés lors du test.

Subaru Forester 2019
Photo : K.Lajoie
Subaru Forester 2019

Les suivants
Ensuite, cinq modèles ont mérité la mention Advanced, soit le Chevrolet Equinox, le Kia Sportage, le Hyundai Kona, le Mazda CX-5 et le Nissan Rogue.

Pour ces neuf véhicules, il était nécessaire de réussir des arrêts complets ou du moins réduire substantiellement leur vitesse afin de minimiser la force de l’impact.

Hyundai Kona 2019
Photo : Hyundai
Hyundai Kona 2019

Les moins brillants
Le Mitsubishi Outlander a obtenu la note Basic, nettement insuffisante, selon l’IIHS.

Le grand perdant fut le BMW X1 qui a carrément été incapable de s’immobiliser, renversant même de façon violente le mannequin.

BMW X1 2018
Photo : D.Boshouwers
BMW X1 2018

Conclusion
Bien sûr, on ne parle que de 11 véhicules ici alors que l’industrie en compte des centaines. Cependant, on a évalué les systèmes de 10 entreprises et si l’on multiplie les technologies par le nombre de produits qu’elles proposent, ça commence à faire beaucoup de véhicules.

Est-ce que certains à l’intérieur d’une même entreprise peuvent réagir différemment ? Peut-être. Ce serait à voir.

Ce que le test démontre, c’est que dans l’ensemble, les systèmes font le travail, mais le cas du BMW X1 est inquiétant. En prenant connaissance de ces tests, il est à souhaiter que la compagnie examine la chose de près.

Et il est à souhaiter, également, que l’IIHS mène d’autres essais du genre ; il en va de la sécurité de tous.

Article par Auto123.com