Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Tiger Woods s’est planté à près de 140 km/h

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Tiger Woods n’a assurément pas besoin de cours de golf, mais des leçons de conduite pourraient s’avérer toutes indiquées. En effet, on a enfin appris ce qui avait causé l’embardée subie par le golfeur au volant d’un Genesis GV80 le 23 février dernier ; la vitesse.

Et pas un petit excès de vitesse ; le quintuple gagnant du tournoi The Masters, qui s’amorce d’ailleurs aujourd’hui sur le circuit d’Augusta, en Géorgie, roulait près du double de la vitesse permise, soit entre 135 et 140 km/h dans une zone où la limite était de 72 km/h.

Imprudence ou insouciance, appelez ça comme vous le voulez, le résultat a été catastrophique, soit une spectaculaire embardée qui, heureusement, n’a pas impliqué d’autres personnes, d’autres véhicules. Tiger Woods a subi des blessures sérieuses qui vont exiger une longue période de convalescence.

On doit pour l’instant lui donner le bénéfice du doute puisqu’il n’a pu donner sa version des faits, mais les données recueillies sur la boîte noire du véhicule ne l’aident en rien.

Le shérif Alex Villanueva a imputé l’accident uniquement à la vitesse excessive et à la perte de contrôle du véhicule par Tiger Woods.

« Le principal facteur de causalité de cette collision routière est la conduite à une vitesse dangereuse pour l’état de la route et l’incapacité à négocier la courbe de la route », a déclaré le shérif lors d’une conférence de presse.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

La véhicule avait été prêté à Tiger Woods en marge du Genesis Invitational
Photo : Genesis
La véhicule avait été prêté à Tiger Woods en marge du Genesis Invitational

Le tronçon où Tiger Woods a eu son accident est reconnu pour le nombre d’accidents dont il est le témoin et pour les véhicules qui y circulent souvent à grande vitesse. En raison de son inclinaison importante, une voie de secours pour les camions est même aménagée, juste après l’endroit où Woods a perdu le contrôle.

Le capitaine James Powers, le directeur du poste de police près du lieu de l’accident, a déclaré qu’il n’existait aucune preuve montrant que Tiger Woods a essayé de freiner. On pense en fait qu’il aurait appuyé par inadvertance sur l’accélérateur au lieu de la pédale de frein. Il portait sa ceinture de sécurité à ce moment-là, et les coussins gonflables du VUS se sont déployés.

Le shérif a déclaré que Tiger Woods avait dit à ses adjoints qu’il n’avait pas pris de médicaments ni consommé d’alcool avant l’accident. « Ces questions ont été posées et nous avons obtenu des réponses », a précisé James Powers.

Les détectives n’ont pas exigé de mandat de perquisition pour prélever des échantillons de sang qui auraient pu être analysés pour détecter la présence de drogues ou d’alcool, ou pour son téléphone portable. Les autorités ont déclaré qu’il n’y avait aucune preuve de facultés affaiblies ou de distraction au volant, et qu’elles n’avaient donc pas de cause probable pour obtenir des mandats. Les enquêteurs ont toutefois fouillé l’enregistreur de données du VUS et c’est lui qui nous a révélé la vitesse du véhicule.

Aucune contravention n’a été donnée. Le shérif a déclaré que Tiger Woods a donné la permission aux autorités de révéler les détails de l’accident. L’agent de Woods, Mark Steinberg, n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire mercredi.

Les documents montrent que Tiger Woods a déclaré aux autorités qu’il ne savait pas comment l’accident s’était produit et qu’il ne se souvenait pas d’avoir conduit.

Le Genesis GV80 2021
Photo : D.Boshouwers
Le Genesis GV80 2021