Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Tokyo 2019 : La nouvelle Subaru Levorg Concept nous donne-t-elle des indices ?

La Subaru Levorg n’est pas une voiture connue de ce côté-ci de la planète, mais elle roule sa bosse depuis un peu plus de cinq ans au Japon. Cette dernière est essentiellement une version à toit allongée de la Subaru Impreza.

Au kiosk de la compagnie au Salon de l’auto de Tokyo cette année, il est possible de voir le concept Levorg qui préfigure la deuxième génération du modèle. Ce dernier semble très près de la production, du moins vu de l’extérieur, mais la présence de vitres fortement teintées qui ne laissent pas voir l’intérieur nous laisse deviner que tout n’est pas encore au point.

Ce modèle doit être mis en vente lors de la deuxième moitié de la prochaine année. Assemblé sur la nouvelle plateforme globale de Subaru, qui reçoit aussi les modèles Legacy, Outback et Ascent, il s’inscrit parfaitement dans la continuité en ce qui concerne la croissance de ce constructeur.

À bord, sans surprise, on s’attend à retrouver les dernières avancées de la firme, notamment avec le système de sécurité EyeSight, de même qu’en matière de connectivités avec l’approche multimédia que nous avons pu découvrir récemment avec les nouvelles générations des modèles Outback et Legacy.

Photo : Subaru

On parle même pour la version de production de la Levorg d’une assistance accrue en matière de conduite autonome, notamment avec une navigation en haute définition qui sera capable de reconnaître ce que la route nous réserve et réduire la vitesse lorsque nécessaire à l’approche de situations plus corsées. Le régulateur de vitesse pourra aussi effectuer des départs et des arrêts de façon autonome dans la circulation lourde.

C’est bien, mais on vous le confirme de suite, il n’est pas question pour ce modèle de franchir les océans pour nous parvenir. Cependant, ce qui nous intéresse, c’est ce qu’il cache sous son capot. La compagnie mentionne y avoir installé un nouveau moteur turbo de configuration boxer. On parle d’un 4-cylindres de 1,8 litre qui profite de l’injection directe, de même que d’une technologie lui permettant de fonctionner avec un mélange pauvre. Les moteurs qui en profitent consomment moins de carburant. Il faudra voir pour les données concernant cette mécanique, mais Subaru affirme que l’équilibre sera intéressant et que le couple sera généreux.

Et, bien sûr, on est intéressé de savoir si ce nouveau moulin trouvera une niche avec la prochaine génération de la WRX.

À suivre…

Photo : Subaru