Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toujours à l'affût grâce à Car-2-X Communication

Toujours à l'affût grâce à Car-2-X Communication

Par ,

Munich, Allemagne -- Un gamin surgit d'entre deux voitures stationnées et se précipite sans avertir dans la rue. Voilà un cauchemar pour bien des automobilistes. La division de recherche et de développement de BMW, en collaboration avec d'importants centres de recherche allemands, vient de mettre au point un système qui aidera ces conducteurs à être moins nerveux. Il s'agit de Car-2-X Communication. Le projet de recherche AMULETT (un acronyme allemand qui désigne «l'évitement et l'atténuation proactifs des collisions sur la route via une technologie de collecte et de suivi de données en coopération») met en scène des véhicules qui captent les signaux de transpondeurs radio, comme ceux que pourraient porter des piétons ou des cyclistes, afin d'accroître la sécurité de tous sur la route. La «coopération» entre les capteurs du véhicule et celui du transpondeur fait en sorte que même un enfant hors de la vue du conducteur n'échappera pas à sa vigilance.

Un gamin surgit d'entre deux voitures stationnées et se précipite sans avertir dans la rue. Voilà un cauchemar pour bien des automobilistes.

Le ministère bavarois des Affaires économiques, de l'Infrastructure, des Transports et des Technologies a financé ce projet d'une durée de trois ans. En plus du Groupe BMW - Recherche et Développement, les participants sont Continental Safety Engineering International GmbH, Fraunhofer Institute for Integrated Circuits, Institute for High Frequency Engineering at Munich's Technical University ainsi que ZENTEC GmbH. Le 6 mai prochain, les résultats d'AMULETT seront dévoilés au public afin de marquer la conclusion du projet.

AMULETT : technologie radio pour une sécurité routière accrue
Dans le cadre du projet AMULETT, les chercheurs ont étudié toutes les possibilités de Car-2-X Communication dans l'optique d'améliorer la sécurité des piétons. Ainsi, ils ont branché divers systèmes de bord autonomes afin d'évaluer l'environnement de conduite lorsqu'une communication devrait être établie entre le véhicule et un transpondeur porté par un piéton ou un cycliste. Grâce à l'échange entre les capteurs, le véhicule partage des données avec «Amulett», un module d'identification par radiofréquences (RFID) qui, dans l'avenir, pourrait être intégré à n'importe quel sac-à-dos, téléphone cellulaire ou bâton de marche, par exemple.

En détail, voici comment ça marche: dès qu'il reçoit un signal de requête d'un véhicule, le transpondeur répond en envoyant un message d'identification. Ceci permet de reconnaître la position du transpondeur et, surtout, d'identifier son porteur comme un usager de la route à risque. Le système fonctionne même si ledit porteur se trouve hors du champ de vision du conducteur au moment où le danger se présente, par exemple si le piéton est caché par une voiture ou une haie. L'Amulett s'identifie à l'aide d'un code qui change fréquemment et aléatoirement afin d'empêcher le porteur d'être associé à un transpondeur spécifique. «De cette manière, nous nous assurons que l'usager demeure anonyme, conformément aux lois de protection de l'information, sans toutefois compromettre la prédiction des données du capteur», explique Dr Ralph Rasshofer, directeur du projet AMULETT pour le Groupe BMW - Recherche et Développement.

L'Amulett s'identifie à l'aide d'un code qui change fréquemment et aléatoirement afin d'empêcher le porteur d'être associé à un transpondeur spécifique.