Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota et Nissan joignent leurs forces pour standardiser les programmes électroniques automobiles

Toyota et Nissan joignent leurs forces pour standardiser les programmes électroniques automobiles

Standardiser les programmes réduirait les coûts qui ont décuplé au cours de la dernière décennie Par ,

Standardiser les programmes réduirait les coûts qui ont décuplé au cours de la dernière décennie

De quelle façon les constructeurs automobiles peuvent-ils arriver à réduire les coûts tout en produisant des nouveaux véhicules plus fiables et d'une meilleure qualité? Réponse: en standardisant et en partageant des composantes communes.

Le concept est déjà utilisé dans le monde des sports motorisés afin de diminuer les coûts que doivent payer les équipes rivales lors de la préparation des bolides avant les courses. Même la série la plus compétitive et la moins frugale de la planète, la Formule Un, envisage cette avenue. Pourquoi alors ne pas partager différentes technologies entre manufacturiers automobiles?

En fait, c'est déjà en train de se produire. Les fabricants peuvent assembler des véhicules et construire des composantes majeures comme des moteurs et des panneaux de carrosserie, mais ce sont les fournisseurs de pièces et de matériaux comme Johnson Controls et Magna qui se chargent des habitacles, des systèmes électroniques et de pas mal tout le reste entrant dans la composition d'une automobile - selon les spécifications et les intentions des fabricants, évidemment.

Qu'arriverait-il maintenant si ces mêmes fabricants se concertaient et ordonnaient aux fournisseurs de bâtir des constituantes communes? Une telle procédure permettrait de sauver de l'argent grâce aux économies d'échelle et favoriserait probablement ainsi la création de produits finis plus fiables et plus solides.

Voilà exactement le raisonnement auquel en sont venus les géants de l'industrie que sont Toyota et Nissan. Ces deux compagnies uniront leurs forces pour couper dans les coûts et établir un standard international pour les programmes qui opèrent les nouveaux systèmes électroniques dans leurs véhicules.

À l'instar de General Motors et de Ford qui viennent d'entreprendre le développement conjoint d'une éventuelle transmission automatique à six vitesses, le duo japonais a déclaré en début de mois que l'union allait permettre de réduire les coûts de développement et d'améliorer la qualité du programme de base nécessaire à l'opération des systèmes électroniques automobiles. Le programme en question, comparable à un système d'exploitation tel que Microsoft XP ou Mac OSX, est extrêmement cher à développer et à entretenir.