Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les véhicules à pile à combustible de Toyota : solution verte ou tactique d’obstruction ?

La Toyota Mirai | Photo : D.Boshouwers
Obtenez le meilleur taux d'intérêt pour votre prêt auto chez Automobile en Direct
Derek Boshouwers
Une lettre ouverte signée par 100 scientifiques demande aux responsables des Jeux olympiques de Paris de retirer 500 Mirai à pile à hydrogène du parc des véhicules officiels.

À l’approche des Jeux olympiques de Paris, une centaine de scientifiques du monde entier ont signé une lettre ouverte demandant aux organisateurs de l’événement de retirer 500 Mirai à pile à hydrogène du parc des véhicules officiels.

La lettre, adressée au Comité international olympique (CIO), affirme que « la promotion d’une voiture à hydrogène est scientifiquement en contradiction avec les objectifs mondiaux en matière d’émissions de CO2 et nuira à l’image des Jeux. » Les scientifiques qui ont signé la lettre s’accordent à dire que les véhicules électriques sont actuellement « le moyen le plus efficace de décarboner les transports. » Ce point de vue s’appuie sur les données produites par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), un organisme international chargé d’évaluer le changement climatique.

Le GIEC a conclu que les véhicules à pile à hydrogène ont besoin de trois fois plus d’énergie que les modèles électriques équivalents, ce qui implique une plus grande utilisation de panneaux solaires et de turbines éoliennes. Il affirme également que les véhicules à pile à combustible sont trois fois plus chers à l’usage.

Certains analystes ont accusé Toyota de promouvoir les véhicules à pile à hydrogène afin d’entraver la transition vers la mobilité tout électrique, un domaine dans lequel elle a pris du retard par rapport à la plupart de ses principaux rivaux. David Cebon, professeur de génie mécanique à l’université de Cambridge, a déclaré à l’Agence France-Presse que « Toyota fait la promotion de l’hydrogène depuis longtemps, mais elle ne fait qu’essayer de retarder la transition vers les véhicules électriques. »

La lettre ouverte envoyée cette semaine demande à Toyota de remplacer les Mirai prévues pour les jeux de Paris par des modèles entièrement électriques ou, à tout le moins, de ne pas en faire la promotion pendant les Jeux olympiques, l’un des événements les plus regardés de la planète. Ni le CIO ni Toyota n’ont encore émis de réponse officielle à la lettre. Toyota a déclaré que les Mirai (ainsi qu’une douzaine d’autobus qui seront utilisés pour le transport des athlètes) seront alimentées en hydrogène par la compagnie Air Liquide, à partir de sources renouvelables. Air Liquide est également partenaire officiel des Jeux olympiques. Après les Jeux, les voitures seront converties en taxis.

Derek Boshouwers
Derek Boshouwers
Expert automobile
  • Plus de 5 ans d'expérience en tant que journaliste automobile
  • Plus de 50 essais réalisés au cours de la dernière année
  • Participation à plus de 30 lancements de nouveaux véhicules en carrière en présence des spécialistes techniques de la marque