Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Transfert de technologies, mon oeil!

Transfert de technologies, mon oeil!

Par ,

On dit souvent que la course automobile sert de banc d'essai aux constructeurs afin de concevoir et développer de nouvelles technologies qui seront appliquées, plus tard, aux voitures de série.

Faux.

J'ai le regret de vous affirmer que ce n'est pas le cas. Ça l'a été il y a de cela 30 ou 40 ans, mais ce n'est plus vrai.

Vous avez certainement vu cette publicité d'Infiniti à la télé qui fait de pseudos rapprochements technologiques entre la Red Bull de Formule 1 de Sebastian Vettel et un VUS FX de la marque.

Dites-moi quelles caractéristiques de la F1 ont été transplantées dans ce FX? Son système de navigation? Son régulateur d'air ambiant? Son système Bluetooth? Son assistance intelligente au freinage? Son système de détection et de prévention de sortie de voie? Rien de tout cela.

À dire vrai, les échanges technologiques ont plutôt lieu dans l'autre direction. En ce qui a trait à Infiniti et Red Bull, le partenariat sert plutôt l'écurie de Formule 1...

Fernando Alonso, Ferrari F1 (Photo: Ferrari)
Fernando Alonso, Ferrari F1 (Photo: Ferrari)

En effet, Red Bull avait besoin d'un accès aux études réalisées par Infiniti dans le domaine des motorisations hybrides, car le KERS employé en F1 (le dispositif de récupération d'énergie cinétique) s'apparente à une sorte de système hybride. Les ingénieurs de Red Bull Technologies ont donc préféré confier le travail de développement de leur KERS à Infiniti...

Alors qu'il était directeur technique de Renault en F1, Bernard Dudot, m'avait dit en privé : « Si vous voulez que je vous indique les technologies développées en F1 qui se retrouvent dans une Clio, je vous répondrai qu'il n'y en a pas. La F1 est tellement pointue, tellement spécifique, que ce qu'on y développe n'est applicable qu'à la F1 uniquement ».

Même chose avec Ford. Croyez-vous que les technologies MyFord Touch ou le dispositif de stationnement automatisé ont été développés en Sprint Cup de NASCAR ou dans les Fiesta RS du Championnat du monde des rallyes?

Revoyons certaines trouvailles faites en F1 au cours des dernières années.

Le fameux F-Duct, qui permettait de réduire la traînée aérodynamique, a-t-il trouvé des applications dans les voitures de série? Non.

Le DRS, le dispositif de réduction de traînée qui facilite les dépassements, se retrouve-t-il dans les voitures neuves? Non.

Et que dire des diffuseurs soufflants qui augmentent l'appui au sol? Non plus.

En vérité, c'est en endurance qu'on note un peu de transfert de technologie entre la piste et la route, et ce, dans les deux sens. En courant en endurance comme aux 24 Heures du Mans, Audi et Toyota avouent développer et surtout améliorer certaines technologies applicables aux voitures de série comme l'injection directe d'essence, le système hybride, ou l'utilisation de nouveaux matériaux ultra légers.

Avec l'imposition en 2014 de nouveaux petits moteurs turbos, la F1 va peut-être se rapprocher un peu de nos voitures de série.