Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un atelier sur l'utilisation du biodiesel

Un atelier sur l'utilisation du biodiesel

Par ,

Avis aux propriétaires de flottes de véhicules alimentés au diesel qui désirent alléger les souffrances de la planète (et peut-être de leur porte-feuille): un atelier d'une journée expliquant les multiples facettes et bénéfices du biodiesel est organisé le mardi 24 mai au Royal York Hotel de Toronto.

Grosso modo, le biodiesel est «un combustible renouvelable produit à partir d'huile de soya, d'huile de canola, d'huiles de cuisson recyclées ou encore de gras animal. À l'état pur ou mélangé avec un carburant diesel régulier, le biodiesel réduit les émissions polluantes qui contribuent à la formation de smog.»

Voilà la description que donne Ken Dack de Fleet Challenge Canada (ÉcoRoute Canada), qui dispense le séminaire (de 8h à 16h30) au coût de 160,50 $, taxes incluses.

Pour ceux qui se demandent ce qu'ils doivent faire pour utiliser du combustible biodiesel, Dack a une réponse simple : «Essentiellement, tout ce que vous avez à faire est d'ôter le bouchon du réservoir et de remplir ce dernier avec du biodiesel. Aucune modification ni ajustement n'est requis, que ce soit au niveau du moteur, des composantes du système d'alimentation ou du système de stockage du carburant.»

Bien qu'un litre de biodiesel soit un peu plus cher que le diesel régulier -- on parle d'un dollar pour le mélange à base d'huile de soya, de 0,89$ pour celui à base de canola et de 0,79$ pour celui fait à partir d'huiles recyclées -- Dack soutient qu'il recèle de nombreux avantages pour les entreprises et les corporations.

Il fait valoir que l'utilisation du biodiesel leur donne l'occasion de :

-participer à l'amélioration de la qualité de l'air;
-contribuer au ralentissement du réchauffement de la planète;
-démontrer leur conscience sociale;
-aider à améliorer la santé des Canadiens;
-être moins dépendants du pétrole, une ressource non-renouvelable.

Par surcroît, Dack fait remarquer que le fait d'utiliser du biodiesel réduit les coûts d'entretien de composantes telles que les injecteurs et les pompes à carburant, en plus de réduire la suie dans le moteur, ce qui pourrait permettre de diminuer la fréquence des changements d'huile.

Tous ces aspects sont abordés au cours de l'atelier, promet Dack. «L'atelier vise à présenter les tendances en matière de biodiesel, ses exigences techniques et mécaniques ainsi que ses enjeux au point de vue logistique», affirme-t-il.

Les participants pourront entendre des témoignages de grands utilisateurs de biodiesel, «en plus d'obtenir l'avis précieux de nombreux experts concernant les questions de distribution et de fonctionnement technique reliées au biodiesel.»

Ils seront aussi en mesure de cerner les différentes étapes à franchir avant d'utiliser ce carburant, telles que l'achat et l'approvisionnement. Également au programme : la qualité du biodiesel, l'état «brut», le mélange, la compatibilité, l'usage et le rangement, les garanties pour le moteur, l'entretien et le suivi.

L'inscription peut se faire via www.fleetchallenge.ca. Le tarif comprend le déjeuner continental, le thé ou le café, le dîner, les collations ainsi qu'un Guide de l'Utilisateur.

Fleet Challenge Canada est un organisme canadien voué à l'amélioration continue de l'efficacité énergétique et à la réduction des émissions polluantes. Il agit en partenariat avec d'autres organisations résolues à diminuer les gaz à effet de serre produits par les flottes de véhicules. Son financement provient de Ressources Naturelles Canada.