Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un leader syndical allemand presse GM de vendre la marque Opel en Amérique du Nord

Un leader syndical allemand presse GM de vendre la marque Opel en Amérique du Nord

Opel ne viendrait pas comme tel en Amérique du Nord, mais les nouvelles Saturn pourraient être des Opel rebaptisées Par ,

Opel ne viendrait pas comme tel en Amérique du Nord, mais les nouvelles Saturn pourraient être des Opel rebaptisées

La plupart des nord-américains ne se souviennent pas d'Opel et de Vauxhall, le duo européen de GM qui vend une gamme distinctive de
Depuis des années, des mordus de l'automobile supplient GM de vendre sa gamme Opel en Amérique du Nord. (Photo: General Motors of Canada)
berlines, de voitures à hayon, de voitures sport et de véhicules multisegment en Europe continentale et au Royaume-Uni, respectivement.

Les Opel et Vauxhall furent déjà vendues en Amérique du Nord, le première étant plus connue pour avoir fabriqué ce qui ressemblait à une version compacte de la Corvette du début des années '70, nommée la GT.

Depuis des années, des mordus de l'automobile supplient GM de vendre sa gamme Opel en Amérique du Nord, et à l'époque où elle aurait pu le réaliser, elle a préféré lancer sa propre division de lutte contre les importées, Saturn.

Il semble que Saturn soit présentement en train d'opérer une métamorphose, laissant tomber ses véhicules faits selon le concept
Les nouveaux modèles et prototypes Saturn ressemblent à s'y méprendre à des modèles et des prototypes Opel et Vauxhall. (Photo: General Motors of Canada)
unique des panneaux de polymère pour se tourner vers des voitures, VUS et minifourgonnettes plus conventionnels, à carrosserie en acier, et ce dans un effort pour améliorer la qualité et réduire les coûts, alors qu'elle introduit des modèles et des prototypes qui ressemblent à s'y méprendre à des modèles et des prototypes Opel et Vauxhall.

Ce dernier point pourrait aller dans le sens des commentaires du dirigeant du syndicat des travailleurs d'Opel, Klaus Franz, qui a travaillé à ce que GM approuve la vente de produits de marque Opel en Amérique du Nord, alors que certains véhicules Opel pourraient être vendus en Amérique du Nord sous la marque Saturn, si la tendance actuelle se poursuit.

Jetons un oeil à la nouvelle Saturn Sky. Si vous croyez qu'elle vous semble familière, c'est qu'elle est apparue pour la première fois comme étant le
La nouvelle Saturn Sky est en fait une version de production du prototype VX Lightning, de Vauxhall. (Photo: General Motors of Canada)
prototype VX Lightning, de Vauxhall, et est passée chez Saturn en étant plus ou moins inchangée. Lors du dévoilement de la Sky, un porte-parole de GM a dit que le fait qu'elle montre des éléments de style de Vauxhall signifiaient "l'adoption d'un langage de design international pour Saturn." Cela signifie également l'adoption d'un effort combiné entre Opel et Vauxhall en Europe, et Saturn en Amérique du Nord, pour réduire les coûts de développement et d'assemblage de nouveaux modèles, et ainsi accroître la rentabilité.

Cela n'empêche pas le leader syndical allemand de dire qu'il veut voir des voitures Opel être vendues en Amérique du Nord. "Si nous poussons vraiment dans ce sens, on pourrait commencer à vendre des voitures Opel aux USA dans un ou deux ans," disait Franz au service de nouvelles de Reuters.

Il a ajouté que la marque pourrait réussir malgré la concurrence, en mettant l'emphase sur son design et son ingénierie européenne. Si cela était vrai, alors Volkswagen devrait bien réussir grâce à son design et à
"Si nous poussons vraiment dans ce sens, on pourrait commencer à vendre des voitures Opel aux USA dans un ou deux ans," commentait le leader du syndicat des travailleurs d'Opel, Klaus Franz. (Photo: General Motors of Canada)
son ingénierie européenne, mais ce n'est pas le cas. Les véhicules allemands, dans l'ensemble, ont démontré une qualité et une fiabilité plus pauvre que plusieurs marques domestiques, japonaises et coréennes dans des sondages indépendants effectués par J. D. Powers and Associates et Consumer Reports. Dans l'esprit de certains consommateurs, le design et l'ingénierie allemands d'Opel serait un obstacle à surmonter. Aussi, la force de l'euro place Opel en position désavantageuse sur les marchés américains.

Mais Franz a une réponse à cela, aussi. "Les effets négatifs de la devise pourraient être largement compensés," offrait Franz, déclarant que l'impact des taux de change pourraient être compensé par le transfert des prix.