Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un monde étrange et différent (troisième partie)

Un monde étrange et différent (troisième partie)

Par ,

(troisième partie)

(Note : Avant d'aller plus loin, je tiens à être clair en ce qui a trait à mes chroniques. Jamais je ne prétendrai que mon point de vue rend ceux des chroniqueurs traditionnels obsolètes. Ces gens ont une expérience et une compétence que je n'aurai jamais. Leurs points de vue sur l'agrément de conduite, la fiabilité, la valeur de revente ou quelque autre considération du genre sont utiles. Il faut cependant voir mes observations comme de l'information qui a été négligée dans la plupart des observations de ces gens et sont utiles à une vision plus complète de ce que peut représenter une automobile. J'essaie simplement de faire en sorte que nous puissions avoir plus de recul quant à ce mode de transport, recul qui semble manquer à ces fans de l'automobile).

C'est ainsi qu'après avoir essayé ces 2 voitures, je pris la décision de me procurer une Honda Insight 2001. L'expérience se révéla cependant décevante. Comment se faisait-il que ma consommation ne fût pas aussi basse que ce qui était indiqué dans le livre du gouvernement ? Leurs cotes étaient de 3,9 l / 100km en ville et 3,2 l / 100 Km sur l'autoroute alors que je faisais de mon côté environ 5,1 l / 100km en ville et 4,5 l / 100km sur l'autoroute. Perplexe, j'appelai mon vendeur qui ne put que me répondre qu'au fur et à mesure que l'auto serait rodée ma moyenne baisserait. Insatisfait de sa réponse, j'appelai alors Honda Canada qui me répondit à peu de choses près la même chose.

C'est alors que je pris sur moi d'essayer de trouver les réponses à mes questions sur Internet. Ce fut l'illumination. Non seulement me donna-t-on tous les trucs nécessaires afin de rendre ma conduite optimisée d'un point de vue de l'efficacité énergétique, mais en plus j'appris tous ces petits détails liés spécifiquement à cette auto qui permirent d'être vraiment au fait en regard à tous les aspects de cette auto.

C'est ainsi qu'après quelques semaines à pratiquer les trucs que j'appris sur le net pour devenir un conducteur plus écologiquement et économiquement efficace, je réussis à obtenir une consommation de 4,0 à 4,2 l /100km en ville et de 2,5 à 3,0 l / Km sur l'autoroute, en été (il faut être conscient que la consommation de tous les véhicules augmente de 20 à 40 % en hiver). On parle ici de 70 miles au gallon en ville et de 90 à 115 miles au gallon sur l'autoroute !

C'est ainsi que, grâce aux précieuses informations que je pus recueillir sur le Net, je compris que je devais changer ma façon de penser ma conduite si je voulais devenir un conducteur vertement efficace. Et c'est une critique que je dois faire aux constructeurs de ces véhicules. Vous devriez, Mesdames et Messieurs affectés à la vente d'autos hybrides, être capables de montrer aux gens comment utiliser ces véhicules de manière à ce qu'ils puissent utilisés de façon économique et écologique.

Tout comme une personne qui conduit une auto sport va chercher à l'optimiser en profitant de ses atouts, que ce soit la puissance ou la tenue de route, en s'attardant à sa conduite dans les moindres détails; ou une personne qui s'achète un camion et va apprendre à utiliser son espace de la façon la plus efficace et rentable possible, un propriétaire d'auto hybride va chercher à optimiser son efficacité de consommation.

Dernièrement, je me suis assis avec de tout nouveaux propriétaires d'autos hybrides. L'exercice fut très intéressant. Tous possédaient depuis peu une Toyota Prius de 2e génération. Cette rencontre fut révélatrice, et ce, pour plusieurs raisons.

D'abord, une certaine fraternité s'établit spontanément entre gens qui semblent avoir opté d'acheter une auto de ce type. L'acte de foi que cela demande (il faut faire preuve d'une certaine foi lorsque, pour avoir le privilège de se procurer cette voiture, on doit laisser un dépôt sans même l'avoir essayé, ce que je trouve loin d'être idéal) fait de ces gens des représentants d'une certaine vision de la conduite automobile. Car ce faisant, ils démontrent qu'ils sont interpellés par des considérations telles que la pollution et les émissions de gaz à effet de serre. Noble geste s'il en est, mais, une fois la philosophie, l'éthique et la morale évacuées de cette discussion, le geste est-il rationnel et pertinent ?

Oui.