Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un nouveau biomatériau dans le Ford Flex 2010

Un nouveau biomatériau dans le Ford Flex 2010

Par ,

Communiqué de presse
Source : Ford

DEARBORN, Michigan
- Ford Motor Company, en collaboration avec des chercheurs universitaires et un de ses fournisseurs, est le premier constructeur automobile à développer et à utiliser du plastique renforcé de chaume de blé dans un véhicule.

Ce biomatériau écologique à base de fibres naturelles, qui contient 20 % de chaume de blé, se retrouve dans le Ford Flex 2010, plus précisément les compartiments de rangement à la troisième rangée. Cette seule application permet de réduire les besoins en pétrole de quelque 20 000 livres annuellement et les émissions de CO2 de 30 000 livres par année. Voilà une utilisation intelligente et durable du chaume de blé, le résidu de la récolte du blé.


Effort concerté

Les spécialistes de Ford ont été approchés par l’Université de Waterloo en Ontario, dans le cadre de l’Initiative BioCar de l’Ontario, un projet financé par le gouvernement provincial et regroupant plusieurs universités, soit celles de Waterloo, Guelph, Toronto et Windsor. Ford travaille étroitement avec BioCar afin de promouvoir l’utilisation de matériaux à base de plantes dans les industries automobile et agricole.

L’Université de Waterloo avait déjà travaillé avec le fournisseur de plastique A. Schulman d’Akron, en Ohio, dans le but de parfaire la formulation pour un usage dans les pièces automobiles. En plus d’être inodore, le nouveau biomatériau répond aux normes de l’industrie en matière d’expansion et de dégradation thermiques, de rigidité, d’embuation et de rétention de l’humidité. Moins de 18 mois après la présentation initiale devant l’équipe des biomatériaux de Ford, le plastique renforcé de chaume de blé a été raffiné et approuvé pour une application dans le Ford Flex, construit à l’usine d’Oakville, en Ontario.

Le plastique renforcé de chaume de blé est le premier matériau prêt pour la production issu de l’Initiative BioCar. Il démontre une meilleure intégrité dimensionnelle que le plastique non renforcé et pèse jusqu’à 10 % moins que le plastique renforcé de talc ou de verre.

Un compartiment de rangement intérieur peut sembler négligeable, mais il ouvre la porte à beaucoup d’autres applications au dire du Dr Ellen Lee, experte technique de l’équipe de recherche sur les plastiques de Ford. «Nous voyons énormément de potentiel ailleurs dans les véhicules, étant donné que le chaume de blé possède de très bonnes propriétés mécaniques, qu’il peut répondre à nos exigences de performance et de durabilité, et qu’il permet de réduire davantage notre empreinte environnementale -- tout cela sans aucun compromis pour le client», affirme-t-elle.

Ford envisage déjà d’étendre ce nouveau biomatériau aux compartiments et plateaux de la console centrale, aux volets de bouches de ventilation, aux garnitures de portières et aux doublures d’accoudoirs.


photo:Ford