Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une importante technologie de sécurité est ignorée par plusieurs compagnies

Une importante technologie de sécurité est ignorée par plusieurs compagnies

Par ,

Normalement, le monde de l'automobile est assez proactif au chapitre des mesures de sécurité importantes à offrir aux consommateurs. Toutefois, l'histoire récente d'une jeune femme de Seattle qui a frôlé la mort après être restée coincée dans sa Toyota Camry pendant huit jours montre une disparité significative au niveau de la sécurité dans le marché actuel.

Le 2 octobre dernier, la Toyota que conduisait Laura Hatch, âgée de 17 ans, a effectué une sortie de route et a glissé sur 60 mètres en bas d'un talus avant d'aller percuter des arbres. Des groupes de recherche ont été organisés mais ceux-ci n'ont patrouillé que la route même, et ce, pendant une semaine entière. L'adolescente a finalement été retrouvée avec des blessures très sévères et dans un état de profonde déshydratation. Les autorités locales ont dit que sa survie relevait du miracle, elle qui n'avait pas d'eau ou de nourriture, ni même de ressources pour soigner ses blessures.

La technologie de sécurité qui aurait pu aider Laura Hatch - et bien d'autres personnes qui restent prisonnières de leur voiture après un accident - n'est pas utilisée par Toyota, Ford, Chrysler, Nissan, BMW, Volvo, Hyundai, Kia, Subaru, Mitsubishi, Volkswagen et plusieurs autres; il s'agit de l'appel automatique en cas d'accident.

Ce système permet de faire venir des services d'urgence (ambulance, pompiers, police) à l'endroit exact où se trouve votre voiture, que ce soit vous qui en fassiez la demande ou le système lui-même. Installé sur votre voiture, l'appel automatique en cas d'accident opère pratiquement à la grandeur de l'Amérique du Nord, incluant une foule d'endroits où des téléphones cellulaires ne fonctionnent pas.

Ce dispositif de sécurité est très populaire auprès des nombreux hôpitaux et fournisseurs de services d'urgence du continent, qui comprennent un peu trop bien l'importance de réduire le temps entre une blessure et son traitement. D'ailleurs, ils ont formé une alliance dévouée à la promotion de l'appel automatique en cas d'accident, soulignant qu'il permet de réduire les coûts des services d'urgence et, surtout, de sauver des vies.

À l'heure actuelle, le principal fournisseur de ce service est General Motors, qui l'intègre à son programme OnStar. Le géant américain offre OnStar depuis maintenant une décennie et ne cesse d'accroître ses possibilités (dont un guide de la route et des données sur l'environnement local) de même que le nombre de véhicules dans lesquels il est offert. L'appel automatique en cas d'accident en est une partie intégrante.

Il faut préciser que Honda l'offre aussi dans certains de ses modèles, que Volkswagen vient d'annoncer son retrait et que Mercedes-Benz propose son propre système. Toutefois, aucun fabricant n'est aussi dévoué que GM à l'appel automatique en cas d'accident.

Ford envisageait un système semblable avant que sa crise financière de 2001 ne bouleverse ses plans. L'appel automatique en cas d'accident était aussi un ingrédient-clé du véhicule Concept Sécurité de Volvo il y quelques années, mais le Suédois (détenu par Ford) a abandonné le projet car la publicité autour de la voiture ne rapportait pas de bonnes nouvelles.

L'appel automatique en cas d'accident de GM recourt à un signal anormalement fort et à un dispositif intégré de localisation GPS pour orienter les services d'urgence vers les clients OnStar qui viennent de subir un accident. Puisqu'un véhicule GM avec OnStar activé est essentiellement une tonalité à part entière, il est capable d'utiliser un signal beaucoup plus puissant qu'un téléphone cellulaire régulier. Il se connecte alors avec le centre de service de OnStar le plus près - comme nous l'avons déjà dit, pratiquement n'importe où en Amérique du Nord.

Quand le conducteur (ou n'importe quel occupant) appuie sur le bouton OnStar de la voiture, il est immédiatement mis en communication avec un opérateur, et ce, 24 heures par jour. Si le conducteur a besoin d'assistance, l'opérateur appellera le service d'urgence le plus à proximité de l'endroit où se trouve la voiture et lui indiquera la route la plus rapide grâce au système GPS de la voiture.