Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une orgie au centre d'essai de Chrysler à Chelsea

Par ,

Je vis la belle vie au volant d'une Fiat 500 rouge cerise, sillonnant la forêt en gardant un œil sur les dindes et chevreuils sauvages qui pourraient traverser la route. Une fois le trajet terminé, je compte échanger la minuscule voiture pour une Dodge Charger SRT vêtue d'une robe noire menaçante et de sobres décalques Mopar.

Je me trouve au centre d'essai de Chrysler à Chelsea, tout près d'Ann Arbor, au Michigan.

Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com

Le site de 1550 hectares permet d'éprouver la performance et la durabilité des nouveaux produits. On y retrouve plusieurs pistes, dont un ovale fortement incliné pour les tests à haute vitesse, une route à deux voies et à la chaussée variée pour l'évaluation de la suspension (bruits, vibrations, etc.) ainsi qu'un petit circuit aux nombreux virages en épingle.

Les véhicules à quatre roues motrices sont également mis à l'épreuve dans des sentiers tortueux et boueux, des chemins de bois de même que des montées si abruptes que les chances de basculer vers l'arrière sont bien réelles.

Malgré un ciel en apparence peu favorable, Dame Nature nous a souri ce matin. Un peu de pluie est venue gâcher le dîner, mais la journée s'est avérée agréable dans l'ensemble.

Le stationnement déborde de nouveaux modèles 2012, de ladite Fiat 500 jusqu'à la puissante Challenger 392 – clés dans le contact et libres d'accès. Tant de voitures, si peu de temps. Je m’efforce d’en essayer le plus possible avant la fin de la journée.

Malheureusement, dans la plupart des cas, un embargo a été décrété. Cela signifie que les journalistes peuvent regarder, toucher et conduire les véhicules, mais pas question de publier des images ou des articles. Il ne m'est jamais arrivé d'enfreindre un embargo et j'ignore le type de pénalités qui s'y rattachent, mais je crains les pires sévices, genre se faire arracher les poils du nez un à un sans anesthésie.

Voici ce dont j'ai la permission de vous parler :

Les rumeurs d'une boîte automatique à huit rapports sont bel et bien fondées. Au début, elle sera fournie par la compagnie allemande ZF, mais Chrysler a obtenu les droits en vue de produire sa propre version. L'économie d'essence se voulait la priorité numéro un et, apparemment, les ingénieurs ont atteint une baisse de consommation supérieure à 10 %.