Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une possible corruption en marge du GP de F1 en Inde (mise à jour)

Une possible corruption en marge du GP de F1 en Inde (mise à jour)

Par ,

D'après GMM

Alors que l'Inde se prépare à accueillir son premier grand prix en octobre prochain, tout ne se passe pas en douceur.

La semaine passée, nous rapportions le départ de Mark Hughes, responsable du grand prix chez Jaypee, pour des « raisons personnelles ».

C'est maintenant Suresh Kalmadi, la personne qui a initié le projet de la F1 en Inde, qui est démis de ses fonctions suite à des soupçons de corruption. En charge du dossier, il est accusé d'avoir entravé une enquête du Bureau central d'investigation d'Inde.

Le magazine Autoweek indique que cette enquête portait sur des malversations durant les récents Jeux du Commonwealth à Delhi, donnant lieu à des détournements d'argent par le biais de JPSK, le promoteur de la F1.

JPSK est le nom acronyme de Jaypee avec les initiales de Sumeer Kalmadi, le fils de Suresh Kalmadi, actionnaire de cette compagnie.

Le 7 février, les officiels de la compagnie qui construit ce circuit nous ont contactés pour rectifier les faits.

« Jaypee Sports International Limited (JPSI) est le promoteur du Grand Prix d’Inde et construit le circuit de Formule 1 situé près de Greater Noida, » nous a indiqué Sameer Kumar, directeur des relations publiques de Jaypee Sports International Limited.

« JPSI est une filiale de Jaypee Group, une des plus grosses compagnies indiennes et l'une des des plus respectées, » d’ajouter Kumar.

« Notre position à propos de cet article est simple. C’est Jaypee Sports International Limited (JPSI, et non pas JPSK comme mentionné dans l’article) qui construit le circuit automobile indien. JPSI est une filiale de Jaypee Group et ne possède aucun lien que ce soit avec l’AOI (l’association olympique indienne) et/ou les Jeux du Commonwealth récemment tenus en Inde, » de conclure Kumar.