Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Quatre constructeurs utilisent encore des coussins Takata défectueux

Quatre constructeurs utilisent encore des coussins Takata défectueux

Par ,

Qu’ont en commun Toyota, Fiat Chrysler, Volkswagen et Mitsubishi? Ils continuent d’installer des coussins Takata défectueux sur leurs véhicules neufs, selon Reuters. Ainsi, un rapport publié mercredi aux États-Unis par le Sénateur Bill Nelson.

Les 4 constructeurs ont admis vendre encore des véhicules neufs munis de gonfleurs de coussins au nitrate d’ammonium et non équipés d’un produit anti-humidité qui permet de réduire le risque d’explosion lors des déploiements. Étant donné que l’insuffisance de coussins gonflables Takata de remplacement, les constructeurs n’ont vraisemblablement d’autre choix que de poursuivre l’assemblage de ces véhicules avec ces coussins qui ont causé jusqu’ici dans 13 décès et plus de 100 blessés dans le monde. Toutefois, la NHTSA précise qu’aucun décès n’est à déplorer en lien avec des coussins Takata non munis d’un produit anti-humidité.

« Ce qui est troublant, c'est que les consommateurs achètent des véhicules neufs sans savoir qu’ils feront l’objet d’un rappel », souligne le Sénateur Nelson dans un communiqué. « Ces voitures ne devraient pas être vendues tant qu'elles n'ont pas été réparées ».

Mais est-ce légal d’installer et de vendre ces dispositifs possiblement défectueux? L’administrateur de la NHTSA, Mark Rosekind, a déclaré le mois dernier que  les gonfleurs Takata ne présentent aucun risque déraisonnable lorsqu’ils sont installés dans un véhicule neuf et même plusieurs années plus tard, ce qui légalement donne le droit aux constructeurs de poursuivre la vente de ces véhicules.

Rappelons que le mois dernier, Takata avait annoncé que 35 à 40 millions de coussins gonflables supplémentaires s’ajoutaient aux précédents rappels, car l’équipementier tenait compte cette fois-ci des coussins du côté passager.

Concernant les 4 constructeurs, Fiat Chrysler a affirmé qu’au moins un de ses modèles actuels était équipé d’un coussin passager muni d’un gonfleur au nitrate d’ammonium utilisé sans un agent anti-humidité. Honda, pour sa part, a déclaré que 17 000 véhicules neufs aux États-Unis présentaient les mêmes caractéristiques, mais qu’aucun nouveau véhicule ne serait muni de ces gonfleurs. Quant à Toyota, elle estime que d’ici 2017, elle produira 175 000 nouveaux véhicules équipés des gonfleurs Takata en cause.  Les modèles de véhicules touchés n’ont pas été mentionnés.