Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Villeneuve récolte trois points - et prouve son point

Villeneuve récolte trois points - et prouve son point

Alonso triomphe pour la troisième fois de l'année et double son avance sur Trulli au classement Par ,

Alonso triomphe pour la troisième fois de l'année et double son avance sur Trulli au classement

Si vous êtes un fan de Jacques Villeneuve -- et Dieu sait qu'il y en a encore beaucoup -- vous avez de bonnes raisons de vous réjouir de sa 6e
Si vous êtes un fan de Jacques Villeneuve, vous avez de bonnes raisons de vous réjouir de sa 6e position lors du Grand Prix de Saint-Marin, en Italie, ce week-end. (Photo: Sauber Petronas)
position lors du Grand Prix de Saint-Marin, en Italie, ce week-end.

Non seulement a-t-il récolté trois points pour lui et son équipe, Sauber Petronas, mais il a aussi devancé au classement l'autre pilote de l'écurie, le Brésilien Felipe Massa (2 points).

Massa a tout de même le mérite d'avoir fini 7e lors de la première séance de qualification. Une deuxième séance moins rapide ainsi qu'une pénalité de 10 places sur la grille en raison d'un changement de moteur avant le Grand Prix l'ont relégué en 18e (et dernière) position pour amorcer la course de dimanche. Il a été le 12e pilote à croiser le fil d'arrivée, en dépit d'un accrochage avec David Coulthard (où il a perdu son aileron avant) mais avec l'aide de plusieurs abandons parmi
Après être parti de la 11e place sur la grille, Jacques a bataillé avec Mark Webber de Williams-BMW, qu'il a écarté et placé dans son rétroviseur. (Photo: Williams BMW)
ceux qui étaient devant lui. Il s'agit d'une performance relativement acceptable compte tenu que le circuit de Saint-Marin rend les dépassements très difficiles.

Après être parti de la 11e place sur la grille, Jacques a d'abord bataillé avec Mark Webber de Williams-BMW, qu'il a écarté et placé dans son rétroviseur.

«Villeneuve a connu un solide début de course, où il en a profité pour se retrouver dans les points», peut-on lire sur le site Internet de l'écurie. «L'ancien champion a grimpé d'un autre rang après la dernière ronde d'arrêts aux puits pour finalement récolter trois points. Felipe Massa a lutté contre David Coulthard avant d'aboutir en 12e position.»

L'exploit de Jacques tient surtout au fait que, pour la première fois de la saison, il se sentait plus confortable au volant de sa C24, une voiture qu'il
«Nous ne nous attendions pas à une telle amélioration avant d'arriver ici, et nous en sommes des plus emballés», a déclaré Villeneuve. (Photo: Sauber Petronas)
n'a toujours pas pu régler entièrement. L'écurie suisse a travaillé d'arrache-pied pour remédier à ses problèmes d'aérodynamisme et de freinage et ainsi offrir au Québécois une monoplace beaucoup plus compétitive que lors des trois premières épreuves.

«Nous ne nous attendions pas à une telle amélioration avant d'arriver ici, et nous en sommes des plus emballés», a déclaré Villeneuve. «J'ai totalement apprécié ma course. J'ai eu une chaude lutte avec Webber et, lorsqu'il a roulé trop large et qu'il a tenté de revenir en piste, j'en ai profité pour passer devant. Si j'avais été encore 10 centimètres en avant, j'aurais essayé de dépasser Wurz en même temps, mais la course était trop jeune à ce moment pour que je risque une pareille manoeuvre.»

Jacques s'est montré ouvertement reconnaissant envers son équipe pour les améliorations apportées à la C24 ainsi que le brillant travail dans les puits.

«J'ai réalisé un excellent départ et mes arrêts n'auraient pu être meilleurs, alors merci à l'équipe pour leurs efforts», a-t-il ajouté. «Avec une telle amélioration, j'ai bénéficié d'une plus grande liberté pour régler la voiture à mon goût, ce qui a fait une bonne différence. Le week-end s'est bien
«J'ai dû endurer toutes sortes de déceptions et de critiques cette année. C'est donc agréable d'obtenir ces points tout en prouvant mon point», a ajouté Villeneuve. (Photo: Sauber Petronas)
déroulé et tout le monde est plus optimiste. J'ai dû endurer toutes sortes de déceptions et de critiques cette année. C'est donc agréable d'obtenir ces points tout en prouvant mon point.»

En effet, Jacques a clairement démontré qu'il possède toujours le feu sacré du champion et, lorsqu'il peut compter sur une monoplace compétitive, qu'il est capable de connaître de très bons résultats. Heureux de la C24, Jacques a confié à un journaliste de l'AFP: «Non seulement ai-je terminé la course, mais la voiture a travaillé pendant toute la course. Je pouvais être agressif au volant et penser à des stratégies. C'était amusant.»