Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volvo abandonnera-t-elle son image de prestige?

Volvo abandonnera-t-elle son image de prestige?

Par ,

Si je vous demande de me nommer des manufacturiers automobiles de prestige, je suis certain que les noms qui vont ressortir seront Ferrari, Maserati, Porsche, Audi, BMW, Bentley, Mercedes, Jaguar, etc. Bien peu de gens considèrent que Volvo est dans la même ligue que ceux-ci, même si les prix de vente de la compagnie vont rejoindre ceux de ces fabricants, et il semble que la direction de Volvo ait compris cette réalité.

Stefan Jacoby, nouveau patron chez Volvo, a déclaré à Autocar que la compagnie devait abandonner son combat d'être perçue comme une marque de prestige et que les produits et les stratégies de commercialisation du manufacturier suédois sont dans un processus de réévaluation depuis que la firme chinoise Geely les a rachetés.

Volvo XC60 3.2 2010 (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

« La mention de luxe sonne comme une stratégie de prix plutôt dispendieuse et Volvo a beaucoup plus besoin de mettre l'emphase sur la simplicité élégante scandinave et de bâtir sa propre identité au lieu de copier la compétition», avance Jacoby. Plutôt ambitieux, le patron de Volvo a communiqué son désir d'augmenter le nombre d'unités produites et atteindre des ventes de 800 000 voitures d'ici 2020 alors que le volume de ventes prévu pour l'année 2010 est de 380 000 unités.

Bien des choses peuvent arriver d'ici 2020 et il ne faut pas s'attendre à ce que Volvo change radicalement de direction. Lorsqu'il a pris le contrôle de la compagnie, Li Shifu, président de Geely a mentionné à Autocar qu'il désirait pousser d'avantage le côté prestigieux du manufacturier et avoir des modèles qui concurrenceraient les BMW série 7 de ce monde, donnant un point de vue diamétralement opposé comparativement à celui de M. Jacoby.

Il est donc évident que toute une bataille se joue à l'interne sur l'identité de Volvo et que malgré l'ambition, les idées et les projets remplis de bonnes intentions de Stefan Jacoby, sa vision ne risque pas d'être acceptée tant qu'il n'aura pas convaincu Geely de la pertinence de ce changement de cap. Réussira-t-il à redorer le blason de Volvo et faire renaître la compagnie ou est-ce que ses sorties publiques vont lui coûter son emploi? À suivre...