Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Vous voulez vraiment contribuer à améliorer l'environnement

Vous voulez vraiment contribuer à améliorer l'environnement

Commencez par covoiturer ! Par ,

Commencez par covoiturer !

Depuis quelques mois, nous vivons la controverse entourant la période de recouvrement de l'investissement d'un véhicule hybride. On considère que le véhicule hybride, dans sa version actuelle, n'est pas la solution de l'avenir. Quelle sera LA solution ? En attendant, il faut trouver des façons de faire et changer des comportements.

L'avenir nous dira lequel de la pile à combustible, de l'électricité, de l'éthanol ou d'autres biocombustibles arrivera à faire fonctionner un véhicule automobile sur une base régulière en limitant ou en éliminant la pollution de l'environnement. Mais avant d'en arriver là, peut-être pourrions-nous réviser nos habitudes de conduite et de consommation ! Pourquoi ne pas covoiturer ?

Il suffit de se taper une petite tournée à Montréal un jour de semaine et à l'heure de pointe pour se rendre compte du ridicule de la situation. Les automobilistes, pour la plupart, sont seuls dans leur véhicule pour se rendre au travail. J'ai des choses importantes à finaliser à la fin de la journée ou, encore, mon collègue, qui demeure dans le même quartier, finit de travailler quinze minutes plus tard que moi. Voilà des arguments qu'on nous sert trop souvent pour justifier l'utilisation, seul, de son véhicule automobile. Au Québec, le transport des particuliers produit plus de 38 % des émissions de gaz à effet de serre. Le covoiturage est une façon simple et avantageuse de réduire les répercussions négatives sur l'environnement et de tendre vers les objectifs du Protocole de Kyoto, et ce, même si le gouvernement Harper semble ne plus y souscrire.

Les avantages du covoiturage
Si l'on réduisait la consommation de carburants fossiles dans le secteur des transports, cela contribuerait à l'atteinte des objectifs nationaux de réduction des gaz à effet de serre. Les émissions de dioxyde de carbone (CO2) au Canada ont augmenté de 30 % au cours des deux dernières décennies. Il faudra réduire les émissions de 25 % si l'on veut atteindre les objectifs de 2008-2012 que s'était fixés le gouvernement canadien avant l'élection de Stephen Harper.

On peut y arriver en changeant nos habitudes en matière de transport, en pratiquant le covoiturage, notamment. Il faut savoir qu'une voiture moyenne émet environ trois fois son poids en CO2 chaque année, soit entre 4 et 5 tonnes de gaz à effet de serre. Quand deux personnes décident de covoiturer pour les déplacements domicile-travail, elles peuvent contribuer à réduire les émissions de moitié pour cette partie du kilométrage annuel. Le tableau qui suit donne une idée de la quantité de CO2 que produit chaque personne en utilisant son véhicule. On constatera que cette production diminue de moitié quand on se retrouve à deux par véhicule. Imaginez ce que ce serait à quatre par véhicule ! Utopie ! Pas du tout. Tout le monde sait que, dans la majorité des grandes entreprises, on trouve de nombreux collègues qui demeurent dans la même banlieue et, même, dans le même quartier. Il suffirait d'un peu de bonne volonté !