Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura RDX Technology 2008 : essai routier

Acura RDX Technology 2008 : essai routier

Le véhicule par excellence pour les indécis Par ,

Dans le bon vieux temps, on avait des coupés, des berlines, des familiales, des camionnettes et des fourgonnettes. Il était simple, jadis, de choisir un véhicule, même s'il y avait beaucoup plus de marques, et d'avoir une plus forte loyauté envers une marque en particulier.

Le RDX est un véhicule pour ceux qui ne peuvent se décider entre un VUS et une voiture sport.

Aujourd'hui, presque tout le monde a accès à Internet, et ceux qui magasinent une voiture sont plus informés que jamais, ce qui met vraisemblablement une croix sur la loyauté à la marque. Mais ce qui complique la recherche pour un véhicule ces jours-ci, c'est qu'on ne sait plus exactement ce qu'on veut et ce dont on a besoin; blâmez les constructeurs pour avoir créé de nouvelles catégories de véhicules. Qu'est-ce qu'un multisegment, au juste ?

En principe, un véhicule multisegment est un VUS construit sur une plateforme de voiture, qui se conduit comme une voiture, mais qui a l'allure d'un camion. Le RDX d'Acura cadre bien dans cette définition; c'est un véhicule pour ceux qui ne peuvent se décider entre un VUS et une voiture sport.

Ça siffle sous le capot.
Le RDX est mû par le premier moteur turbocompressé que la firme ait offert en sol nord-américain. Proposant une cylindrée de 2,3 litres, ce 4-cylindres sur stéroïdes développe 240 chevaux et produit un couple de 260 livres-pied. C'est du muscle, ça, et le RDX se catapulte de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes.

Alors que la plupart des fabricants produisant des moteurs turbo font leur possible pour rendre la livrée de puissance la plus linéaire possible, on peut carrément sentir (et entendre) la poussée supplémentaire dans le RDX. De plus, une jauge de suralimentation vous indiquera à quelle vitesse tourne le turbo. Plutôt amusant.

Plusieurs constructeurs offrent maintenant des boîtes de vitesses automatiques à 6 rapports, mais Honda et Acura tiennent toujours à leur boîte à 5 rapports. Le RDX a des sélecteurs montés au volant pour permettre au pilote de pouvoir ramer lui-même. Le système de transmission intégrale favorise les roues avant et distribue la puissance disponible aux roues arrière au besoin. Ce petit Acura se comporte bien sur la route, malgré la garde au sol élevée.

Le 2,3-litres turbo a soif, toutefois. Le RDX avale 13,4 litres de super sans plomb à chaque tranche de 100 kilomètres. Alors, si ce moteur a plus ou moins la même puissance que le V6 de 3,5 litres de l'entreprise et consomme autant de carburant, pourquoi n'ont-ils tout simplement pas inséré le V6 sous le capot ? Le 3,5-litres offrirait au moins une meilleure sonorité que le 4-cylindres turbo, à mon avis.

Ce 4-cylindres sur stéroïdes développe 240 chevaux et produit un couple de 260 livres-pied.