Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura TSX V6 Tech 2012 : essai routier

Acura TSX V6 Tech 2012 : essai routier

Performances raffinées Par ,

Depuis quelques années, la compétition dans le segment des berlines de luxe est devenue féroce. Qui en profite? Les acheteurs de berlines sport haut de gamme. Mercedes-Benz, BMW et Audi offrent désormais des berlines de base qui s’attaquent à l’Acura TSX, elle-même inchangée pour 2012.

Une rivale accomplie
Même si elles ciblent la TSX plus que jamais, les marques allemandes ne lui enlèvent rien. Elle représente un excellent choix et se décline en versions à quatre et six cylindres.

La TSX de base affiche une étiquette de 31 890 $. En échange, on obtient un modèle bien équipé et animé par un quatre-cylindres de 2,4 litres et 200 ch jumelé à une boîte automatique à cinq rapports ou manuelle à six rapports.

J’ai essayé le modèle qui trône au sommet de la gamme et qui hérite, de ce fait, du moteur V6, de sièges en cuir perforé, d’un navigateur et de nombreuses autres commodités, dont des phares au xénon, une chaîne sonore de prestige et des palettes au volant. Notez qu’Acura n’offre pas la boîte manuelle avec le V6.

Le PDSF de ma TSX haut de gamme, dotée de l’ensemble Technologie et du six-cylindres, s’élevait à 43 785 $. Si une telle somme n’est pas exagérée vu les raffinements et les performances de la TSX, elle ouvre toutefois beaucoup d’autres portes sur le marché de luxe, dont celles de l’Audi A4 quattro et de la Mercedes-Benz C 250 4MATIC.

Ces deux Allemandes profitent d’une transmission intégrale et coûtent légèrement moins cher que la TSX V6 Tech, mais elles se situent à l’entrée de leur gamme respective. Elles sont tout de même bien nanties et offrent une meilleure adhérence que la TSX à traction.

Sans compromis
Peu importe, plusieurs aspects de l’Acura TSX m’ont grandement impressionné. D’abord, la remarquable qualité de sa construction.

L’ajustement parfait de toutes les plaques de carrosserie, y compris les quatre portières, le capot et le coffre, m’a tout simplement ébahi. Les interstices exceptionnellement minces entre tous ces éléments étaient d’une précision époustouflante. Et cette incroyable minutie se reflète aussi à l’intérieur.

L’habitacle, très bien ficelé, utilise des matériaux de qualité, créant une ambiance sobre, mais assez sportive pour nous inspirer. Les instruments et les commandes intuitifs sont disposés logiquement.

Depuis son lancement en 2003, j’ai toujours apprécié l’habitacle de la TSX. Les sièges avant fermes offrent un bon soutien et le dégagement pour les jambes et la tête surprend pour un véhicule de cette taille.
 
Puissance et performances à revendre
Le V6 de 3,5 litres optionnel fait de la TSX un modèle très musclé, sans en sacrifier l’agilité ou la maniabilité pour autant. Il s’agit d’un moteur étonnamment recherché.

Larguant 280 ch à 6 200 tours et 252 pi-lb de couple à 5 000 tours, il vous collera un sourire aux lèvres. Il travaille discrètement quand on n’est pas pressé, mais si on l’éperonne, il nous en donne; grondement sourd en prime.

Grâce à sa distribution à programme variable, le V6 monte allègrement dans les tours jusqu’à la ligne rouge fixée à 6 800 tr/min. Pourrait-il faire mieux? Peut-être, si Acura ajoutait quelques rapports de plus à la boîte automatique. En effet, la tendance aujourd’hui est aux automatiques à sept et huit vitesses.

Qu’à cela ne tienne, les cinq rapports de ma TSX m’ont satisfait et les palettes au volant nous permettent de les exploiter au maximum.

Conclusion 
La TSX ne change pas pour 2012 : elle demeure une berline exceptionnellement charmante comme voiture de tous les jours ou encore comme routière grisante. Son PDSF de base est peut-être modeste et attirant, mais avec l’ajout de l’ensemble Technologie et du V6, la TSX se rapproche dangereusement du territoire des BMW, Audi et Mercedes, où rôdent également Lexus et Infiniti.

Malgré ces adversaires redoutables, la TSX V6 tient son bout. Son moteur survitaminé et sa tenue de route exemplaire nous comblent à chaque virage. Son incroyable rigidité structurelle ressort surtout sur les routes endommagées : la TSX absorbe élégamment tous les aléas de nos piteuses routes canadiennes, sans un soupçon de trépidation. C’est cette impression de solidité qui m’a vraiment frappé et elle vient s’ajouter à la longue liste d’attributs qui m’ont réellement étonné.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Acura TSX 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Acura TSX V6 Tech 2012
    Acura TSX V6 Tech 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article