Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi A3 TDI 2010 : essai routier

Audi A3 TDI 2010 : essai routier

TDI ou non? Là est la question! Par ,

Au Salon de Los Angeles l’an dernier, l’Audi A3 TDI fut nommée Voiture verte de l’année grâce à son efficacité globale et son panache, et avec raison. La VW Golf avait remporté le titre l’année d’avant, et pour ceux qui ne le savaient pas, la Golf, la Jetta et l’A3 partagent toutes la même plateforme.

L’A3 standard commence un cheveu au-delà de 32 000 $, et la version TDI à environ 35 300 $. (Photo: Lacey Elliott/Auto123.com)

L’A3 est la voiture d’entrée de gamme du constructeur dans le segment de luxe. Je mets une A3 TDI à l’épreuve cette semaine, et bien que je ne raffole pas du look de ces modèles à hayon (ils ressemblent trop à des familiales à mon goût), j’ai bien hâte de voir ce dont sa configuration pratique et son moteur diesel efficace sont capables.

Aujourd’hui, prendre le virage vert ne se limite pas à faire ce qu’il y a de mieux pour l’environnement, mais doit aussi nous permettre d’économiser à la pompe. Le diesel était populaire à l’époque, parce qu’il brûlait moins vite et coûtait moins cher que l’essence ordinaire. Mais comme la majorité d’entre vous se souvient, les moteurs diesel étaient également très bruyants et très puants. « Très » c’est bien le moins qu’on puisse dire…

Les exigences canadiennes pour le carburant diesel ont changé il y a quelques années. Les modifications aux lois environnementales ont forcé les entreprises à en réduire la teneur en souffre d’environ 97 %, éliminant du coup la suie et l’odeur auparavant associés aux moteurs diesel. Et si l’on ajoute ce qu’Audi a pondu à la suite de ces changements mécaniques…

L’A3 TDI affiche une très impressionnante cote de consommation de 8,1 litres (de diesel) aux 100 km en ville et de 6,2 litres aux 100 km sur la route. Après une semaine de conduite qui m’a vu parcourir au-delà de 500 km, j’ai réussi à enregistrer environ 8,0 l/100 km, même en ne ménageant pas trop l’accélérateur.

Ceux qui cherchent à économiser à la pompe tout en respectant l’environnement, trouveront que les hybrides ne sont pas trop nerveux et se comportent différemment des modèles à essence traditionnels. Ce que j’aime vraiment de l’A3, c’est qu’elle ne sacrifie pas le plaisir de conduite au profit d’une meilleure consommation. En effet, derrière le volant de la TDI, j’étais complètement inconsciente du type de carburant qui alimente cette voiture silencieuse et nerveuse.

L’A3 TDI a retenu les services d’un quatre-cylindres turbodiesel propre de 2,0 litres à injection directe. (Photo: Audi)