Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi RS 3 Sportback 2012 : premières impressions

Audi RS 3 Sportback 2012 : premières impressions

Une autre petite bombe européenne qui nous est inaccessible Par ,

Mont-Tremblant, Québec – Bon nombre de Nord-Américains envient depuis longtemps les Européens pour leurs petits bolides sportifs à hayon et, tels des gamins affamés qui se collent le visage sur la vitrine d'un magasin de bonbons, l'appétit se creuse chaque fois qu'une nouvelle délicieuse création sort du four.

Un petit bolide de luxe à hayon comme celui-ci permettrait d'offrir aux amateurs de performance une alternative un peu plus sophistiquée que ces nombreux coupés juvéniles qu'on rencontre sur la route. (Photo: Audi)

En venant présenter sur nos terres l'Audi RS 3 Sportback 2012, exclusive au marché européen, les gens d'Ingolstadt n'ont fait qu'empirer la situation. Si vous croyez être en mesure de lire la suite de cet article sans grincer des dents, vous pourrez en apprendre plus sur cette voiture que nous n'aurons PAS ici.

En tant que plus solide recrue dans l'arène des hatchbacks haute performance, la RS 3 adopte essentiellement le même groupe motopropulseur que la TT RS, soit un moteur turbo à cinq cylindres en ligne de 2,5 litres développant 340 chevaux et une boîte de vitesses S tronic à double embrayage comptant sept rapports. Elle accélère de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, tout en consommant 9,1 litres aux 100 kilomètres.

Agile sur chaussée sèche et dans la poudre blanche qui fait glisser, la RS 3 bénéficie de la dernière version du système de traction intégrale quattro d'Audi, excluant par contre le nouveau et ingénieux différentiel sport à répartition active du couple.

Côté design, cette petite Allemande s'avère plus basse et plus athlétique que la A3 régulière. Des ailes musclées faites de plastique renforcé (par de la fibre de carbone) enveloppent des jantes de 19 pouces au look d'enfer qui dissimulent partiellement d'énormes disques de freins ventilés. Le châssis modifié, qui abaisse la garde au sol de 22 millimètres, inclut des barres stabilisatrices de plus grand diamètre ainsi que des ressorts et amortisseurs plus fermes. Enfin, un joli petit aileron couronne le hayon, tandis que le museau d'allure agressive incorpore des prises d'air béantes.

Lors de l'événement «Fascination quattro» au circuit Mécaglisse, les journalistes ont été invités à conduire divers modèles Audi à traction intégrale sur une piste glacée aux nombreux virages.

Côté design, cette petite Allemande s'avère plus basse et plus athlétique que la A3 régulière. (Photo: Audi)