Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi RS 6 2004 : essai routier

Audi RS 6 2004 : essai routier

La puissance époustouflante offre des performances époustouflantes Par ,

Aucun modèle de la gamme Audi ne m'aurait préparé pour l'impact brutal de puissance qui fait éruption du V8 4,2 litres (256 Po CU) biturbo de 450 chevaux calé dans la RS 6 de Audi. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Plus tôt cette année, j'ai fait l'essai routier de la Audi A6 2.7T S-Line, qui est mécaniquement motivé par un V6 2,7 litres athlétique biturbo de 265 chevaux. J'ai aussi essayé la nerveuse Audi S4 Cabriolet, un véritable bolide de la route grâce aux 340 chevaux produits par son V8 4,2 litres. Mais aucune de ces voitures admirables ne m'a préparé pour l'impact brutal de puissance faisant éruption du V8 4,2 litres (256 Po CU) bi-turbo de 450 chevaux calé dans la RS 6 de Audi, avec son grondement et son cri qui efface la couleur des visages des puristes de gros blocs américains.

La RS 6 est tout un athlète, bien sûr, une édition spéciale de la berline intermédiaire à 5 places hautement raffinée, la A6. Elle roule en rare compagnie de berlines super performantes, incluant les BMW M5, Mercedes-Benz E55 AMG, Cadillac CTS-V et Jaguar S-Type R. Ce groupe de luxueux missiles à moteur V8 dispose chacun de 4 portes et 5 sièges, sans oublier un coffre à dimension adéquate. Bientôt,
Avec autant de couple disponible à seulement 1 950 tr/min, le bouillant V8 biturbo de 4,2 litres (256 Po CU) sous le capot de la RS 6 est toujours prêt à l'action. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
BMW va lancer sa dernière pièce d'artillerie sur le marché avec une M5 2005 à moteur V10 de 507 chevaux. D'ici là, par contre, seule la E55 avec ses 469 chevaux est en position de surpasser la RS 6, avec un couple monstre de 516 livre-pieds par rapport aux 415 de la Audi.

Toutefois, la RS 6 n'en manque sûrement pas. Avec autant de couple disponible à seulement 1 950 tr/min, le bouillant moteur sous le capot de la RS 6 est toujours prêt à l'action. En grimpant les révolutions, la voiture décolle comme une fusée et d'une force déconcertante, sans perte de traction ou de fanfares similaires, grâce à la technologie de traction intégrale Quattro de Audi. Aucune quantité de couple n'est gaspillée à faire perdre la traction aux roues et à détruire du caoutchouc coûteux. On n'a qu'à enfoncer l'accélérateur et le véhicule entier devient concentré sur un seul objectif, à décoller d'une vitesse alarmante.
 
Comme un exécutif en forme physiquement habillé d'un complet bien taillé, la RS 6 démontre sa férocité sans extravagances. (Photo : Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
Côté apparence, la RS 6 se distingue de la A6 très discrètement. Ne vous attendez pas à des gros ailerons et des effets de sol dramatiques. Comme un exécutif en forme physiquement habillé d'un complet bien taillé, la RS 6 démontre sa férocité sans extravagances. Avec ses emblèmes « RS 6 » conservatifs et de bon goût, ce commando d'Audi reçoit de sérieuses prises d'air de refroidissement dans sa partie avant agressivement révisée. Combinées à ses ailes enflées autour des roues, remplies à capacité avec des pneus Continental de 18 pouces, et une paire d'embouts d'échappement elliptiques dépassant du derrière, le « look » agressif de cette super berline est apparente de tout angle.