Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi S8 2007 : Essai

Audi S8 2007 : Essai

Par ,

Je vendrais mon âme pour une S8

On a tous un travail à faire. Certains aiment ce qu'ils font; d'autres, moins chanceux, s'ennuient ou se stressent. Personnellement, j'adore mon travail -- tout comme je l'adorais quand j'ai débuté dans le métier il y a 12 ans. Il m'arrive certes d'avoir de mauvaises journées, mais elles sont plutôt rares. Et parfois, je vis des expériences qui relèvent du rêve.

Cela peut paraître superflu de parler de voitures ultra luxueuses comme la S8 et la LS600hL, mais nous ne faisons pas que renseigner le grand public. Les mordus d'automobile, les manufacturiers et un grand nombre d'Internautes s'intéressent beaucoup à ces modèles spectaculaires.

La calandre à carrelage de la S8 se démarque de la grille régulière de la A8.

Sur cette note, j'enchaîne avec un extrait de conversation que j'ai eu avec un consommateur au sujet de la S8.

Belle voiture
«Belle voiture. Elle doit coûter une fortune!
- Merci. Elle vaut cher effectivement», ai-je répondu.

Pour la majorité des gens, cette Audi se résume à une voiture d'allure très dispendieuse. Elle l'est certes, mais on comprend mieux pourquoi en voyant les emblèmes «S8» et «V10», les quatre embouts d'échappement et la calandre exclusive. En ce qui me concerne, je pense qu'il s'agit du mélange parfait entre «regardez-moi dans ce bolide extravagant» et «seulement moi sais à quel point cette voiture est spéciale».

La S8 est un pur délice en tout point (je risque de me répéter souvent dans les prochains paragraphes). À la base, la A8 est l'une des berlines porte-étendard les plus sensationnelles qui soient, aux côtés des BMW 750i, Mercedes S550 et Lexus LS460. Bien sûr, on pourrait inclure la Maserati Quattroporte et la Bentley Continental Flying Spur, mais la première est très singulière et la seconde est terriblement plus dispendieuse.

En passant de A8 à S8, le design de la voiture a gagné non seulement lesdits emblèmes, embouts d'échappement et calandre exclusive mais aussi des roues massives de 20 pouces à bras multiples ainsi que des boîtiers de rétroviseurs chromés. Ces améliorations esthétiques sont plus discrètes que celles de la S6, de la S4 et certainement de la RS4, ce qui fait que la S8 ressemble davantage à une super vedette qui désire passer incognito.

Environnement de classe
Prendre place à bord de la S8, c'est comme s'asseoir dans le plus chic des restos et être servi par un serveur professionnel. Tous les sièges enveloppent leurs occupants et les dorlotent au plus haut point. Étant donné que la S8 ne possède pas un empattement allongé, l'espace pour les jambes à l'arrière est appréciable mais pas exceptionnel. À l'avant, le dégagement est plus que généreux pour n'importe quel type de silhouette. Le cuir épais qui recouvre les diverses surfaces est doux comme des fesses de bébé; le reste arbore un superbe revêtement en alcantara. D'autre part, le tableau de bord est inondé par une multitude de cadrans, d'instruments et d'accessoires de toutes sortes. Les commandes de la climatisation et des réglages de température des sièges ont un look original, mais elles s'avèrent un peu compliquées à manipuler. En revanche, les boutons sur le volant sont extrêmement simples à utiliser et ils permettent au conducteur de ne pas avoir à se servir trop souvent de l'interface multimédia (MMI).

La S8 dorlote ses occupants et répond à leurs moindres besoins, notamment avec son époustouflante chaîne audio Bang & Olufsen.