Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 135i Cabriolet 2008 : essai routier

BMW 135i Cabriolet 2008 : essai routier

Rapide en [insérer juron favori ici] ! Par ,

Il y a un vent de changement en Amérique du Nord en ce qui concerne l'achat de véhicules. Les camions ne sont plus à la mode, et la tendance est aux petites voitures. Bon, ce n'est pas vraiment une tendance, mais plutôt un geste désespéré pour diminuer ce qu'il en coûte de rouler.

La Série 1 s'adapte parfaitement à l'Amérique du Nord, particulièrement au Canada.

Heureusement pour BMW et pour la plupart des marques européennes, leur gamme de véhicules outre-mer compte déjà de nombreuses petites voitures. La Série 1 s'adapte parfaitement à l'Amérique du Nord, particulièrement au Canada, et nous l'attendons depuis un bon moment déjà. Mais on ne s'attendait pas à ce qu'on nous offre la 135i.

Plus rapide qu'une M3
Sous le capot de la 135i, on trouve un 6-cylindres en ligne biturbo de 3 litres qui développe 300 chevaux. Cependant, le secret de ce moteur réside dans le couple de 300 livres-pied qui se manifeste à partir de seulement 1 400 tr/min. Relâchez la pédale d'embrayage et tenez-vous bien, car aussitôt que les chevaux se mobilisent, on exploite déjà le maximum de couple. Dans la 135i, on se sent comme une rondelle de hockey durant le concours des tirs frappés au Match des Étoiles de la LNH.

On atteint 100 km/h en seulement 5,4 secondes, ce qui est plus rapide que la nouvelle M3 de 414 chevaux. Laissez votre pied droit bien enfoncé sur la pédale, et le quart de mille s'accomplira en 13,8 secondes à 162 km/h. Ça, c'est vite. La sonorité du V8 de la M3 est plus enivrante, cependant.

Mais le moteur biturbo a une double personnalité, du genre docteur Jekyll et monsieur Hyde. Malgré la livrée de puissance généreuse, sa consommation de carburant est plutôt basse. Lorsque nous avons arrêté de manger l'asphalte des routes désertes et que nous sommes revenus à une conduite normale, le moteur nous a récompensés avec une moyenne de 10,4 litres aux 100 kilomètres.

La tenue de route est ce à quoi on s'attend d'une BMW, avec une suspension ferme et une direction précise. L'empattement court de la voiture la rend amusante à conduire, quoique pas aussi divertissante qu'une MINI Cooper. J'anticipais un roulement très ferme en raison de la rigidité des amortisseurs et des pneus taille basse, mais ce n'est pas si pire.

Sous le capot de la 135i, on trouve un 6-cylindres en ligne biturbo de 3 litres qui développe 300 chevaux.