Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 335i 2007 : essai

BMW 335i 2007 : essai

Par ,

La combustion interne à son meilleur

Les moteurs à six cylindres de BMW sont considérés parmi les meilleurs au monde. Depuis de nombreuses années, ils sont acclamés pour leur fluidité, leur économie et bien sûr leur performance enivrante. Nul doute qu'il existe quelque part une équipe d'ingénieurs allemands grassement payés.

La plus récente version de 3,0 litres de ce moteur n'avait besoin d'aucunes améliorations, mais ce n'était pas une raison pour que BMW reste assis sur ses lauriers.

BMW maîtrise parfaitement tous les petits détails, comme nous le prouve la 335i.

Toujours en quête de la perfection, ses ingénieurs ont incorporé une paire de turbocompresseurs et un système d'injection directe afin de créer la toute nouvelle 335i 2007, une voiture qui suscite beaucoup d'excitation.

Ces deux petits turbos fonctionnent plus rapidement qu'un gros à lui seul, ce qui élimine presque complètement le délai de réaction (turbo lag) quand on enfonce l'accélérateur. En prime, le rendement total est passé à 300 chevaux.

La bande de puissance est également plus généreuse, ce qui favorise des accélérations et des reprises sans relâche, à la fraction de seconde près où le conducteur en ressent l'envie. Bref, on dirait que la voiture est alimentée par un V8 et non par un V6 biturbo.

If faut cependant être prudent, car la vitesse augmente rapidement et on peut à tout moment se faire surprendre par un radar de police. Conduisez en respectant les limites de vitesse et vous serez quand même capable d'obtenir une consommation de carburant moyenne de 11 L/100 km. Très bon, même s'il s'agit d'essence super.

C'est vraiment la combustion interne à son meilleur. Or, quand la motorisation est aussi performante, les attentes sont très élevées pour le reste. J'ai trouvé dommage que le design extérieur de la voiture donne aussi peu d'indices quant à la nature explosive de cette BMW -- il n'y a qu'un double embout d'échappement et des roues de large diamètre. Quand on stationne la 335i à côté d'une version inférieure de la Série 3, on remarque peu de différences. C'est parfait si vous aimez la sobriété ou l'anonymat, mais pour les plus extravagants d'entre nous, il existe bien d'autres modèles ailleurs sur le marché qui sont beaucoup plus accrocheurs pour le même prix.

Berline, coupé ou cabriolet, la 335i est propulsée par ses roues arrière. Toutefois, un système de traction intégrale xDrive est disponible en option. La puissance du moteur est contrôlée par une boîte manuelle ou automatique à six rapports. La première se retrouvait dans mon modèle d'essai et je l'ai trouvée à la fois exigeante et excitante. En effet, son levier était plus dur à manier que ce à quoi je m'attendais.

La Série 3 de BMW est une légende dans l'univers des berlines de performance.