Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW M235i 2014 : essai routier

BMW M235i 2014 : essai routier

Pas une vraie M? Je l'aime quand même! Par ,

On dirait que les Allemands sont en train de copier les Américains en inondant leurs gammes de véhicules avec une foule de variantes et d'éditions spéciales. Est-ce une bonne chose? Dans certains cas, je ne suis pas sûre; regardez par exemple ce qui arrive du côté de MINI. Toutefois, les récents ajouts à la gamme de BMW, comme la nouvelle Série 2, ne peuvent être que bénéfiques.

Je dis ça très sérieusement...

Qu'est-ce que la BMW M235i?
Fraîchement lancée pour succéder à la Série 1 (tout comme la Série 4 vient remplacer le coupé de Série 3), la Série 2 2014 pourrait bien être la BMW dont vous rêviez. Elle se décline en 2 versions, soit la 228i et la M235i.

Pourquoi pas juste M2? Eh bien, parce qu'il ne s'agit pas d'une vraie voiture M de BMW. C'est pareil pour la 1M sortante, d'ailleurs. Voyez-la plutôt comme une sous-race de la légendaire écurie de performance du constructeur bavarois.

Prix et spécifications de la BMW M235i 2014
Il faut débourser 45 000 $ pour acheter une M235i, ce qui est un bon prix de départ selon moi. En ajoutant les ensembles de luxe et exécutif ainsi que les services BMW ConnectedDrive, celle que j'ai testée (peinte en Bleu Estoril métallique) valait finalement 53 745 $.

Certains diront que c'est beaucoup d'argent pour un petit coupé, d'autant plus qu'il n'est même pas un membre à part entière de la famille M, mais je trouve ce prix amplement justifié depuis la minute où j'ai commencé à exploiter son glorieux moteur turbocompressé à 6 cylindres, qui génère 322 chevaux et 332 livres-pied de couple via une boîte manuelle à 6 rapports.

Conduire la BMW M235i 2014
J'aime prendre place aux commandes d'une BMW, car je sais toujours à quoi m'attendre. Cette fois-ci, cependant, j'ai dû m'arrêter pour me rappeler que la M235i n'est pas un vrai bolide M : pas de sièges super enveloppants ni de volant M (le meilleur de l'industrie selon moi). Par contre, elle en possède l'âme, c'est certain. On place la voiture en mode Sport + et l'antipatinage se désactive automatiquement, le système d'échappement grogne davantage et la pédale d'accélérateur devient très nerveuse.

La boîte manuelle, pour sa part, m'a impressionnée comme jamais auparavant. Je l'ai trouvée incroyablement fluide et douce, pas dans le sens où elle veut compenser une certaine paresse du conducteur, mais plutôt qu'elle sait exactement ce qu'on tente de faire. Le levier de vitesses, l'embrayage et l'accélérateur travaillent tellement bien ensemble que j'éprouvais souvent la nette sensation de ne faire qu'un avec la machine.

La BMW M235i 2014 est un vrai régal à conduire. La position de pilotage est excellente et les pédales sont parfaitement disposées pour s'en donner à cœur joie sur les routes de campagne sinueuses. Même chose pour le levier de vitesses M. En passant, faire déraper le train arrière de cette voiture est tout à fait acceptable et même encouragé.

Bien sûr, le moteur turbo n'est pas en reste. Toujours joueur, il s'empresse de nous gâter avec des décollages et des reprises sans hésitation, comme en fait foi son temps d'accélération de 0 à 100 km/h en aussi peu que 5 secondes. Je vous promets également un orgasme auditif gracieuseté du système d'échappement lorsque la BMW M235i 2014 explose et fonce vers la zone de régime critique à répétition.

Les mordus de conduite l'adoreront à coup sûr. Bien joué, BMW!

Extérieur et intérieur de la BMW M235i 2014
Drôle de petite bête, cette Série 2! Honnêtement, je ne suis pas 100 % certaine de l'effet que ses courbes ont sur moi. En tout cas, j'aime beaucoup le devant, typique de BMW et plein de caractère avec son parechoc large aux ouvertures béantes. À défaut de paraître aussi sportive que l'illustre M3, la BMW M235i 2014 laisse bien présager le genre de moteur qui se cache sous son capot.

À l'arrière, c'est moins réussi : j'aime les embouts d'échappement au fini noir, mais dans l'ensemble, je ne peux m'empêcher d'être saisie par la taille du postérieur.

L'habitacle de la BMW M235i 2014 est un endroit familier avec comme point focal la fameuse interface de commande iDrive dont la molette de sélection est magnifiquement positionnée. Malgré sa silhouette de coupé de type 2+2, l'espace intérieur abonde; je n'ai eu aucun mal à installer un siège pour enfant et je peux vous dire que mon garçon était très heureux d'y passer la semaine. Le coffre est assez volumineux et, en rabattant les dossiers arrière, j'ai pu transporter des tabourets de bar, des pôles à rideaux et quelques lampes ― tout ça dans le même voyage!

La BMW M235i 2014 et la concurrence
BMW a redéfini, voire réinventé ses modèles d'entrée de gamme pour mieux tenir tête à la concurrence. Dans ce cas-ci, on parle d'athlètes de haut niveau comme les nouvelles Audi S3 (à venir) et Mercedes-Benz CLA 45 AMG. La M235i n'est pas une vraie voiture M, je le répète, et j'ignore le genre de succès qu'elle connaîtra. Ça sent l'essai comparatif...
 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    BMW Série 2 2014
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    BMW Série 2 Coupé 2014
    BMW Série 2 Coupé 2014
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article