Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X3 2.8i xDrive 2010 : essai routier

BMW X3 2.8i xDrive 2010 : essai routier

Du pareil au même Par ,

BMW est une marque qui se démarque par une gamme de voitures et utilitaires sport dont la vocation et le comportement sportifs ne se démentent pas. Là où les véhicules de BMW se distinguent un peu moins, c'est au niveau de la personnalité de chacun. Tous sont uniques dans leur catégorie, mais dans l’ensemble, quand on compare un véhicule à l’autre c’est un peu du pareil au même. Même style, même intérieur, même tout, incluant le même plaisir de les conduire.

Le X3 est très agréable comme tous les autres produits de la marque, seulement le format change. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Pour avoir conduit presque tous les modèles de BMW au cours des dernières années, quand j’ai pris le volant du X3 je me suis retrouvé en terrain connu. Un peu trop connu même. Très agréable comme tous les autres produits de la marque, seulement le format change. Ce n’est certainement pas un défaut, bien au contraire. Le seul hic dénote un petit manque de saveur qui identifie un véhicule, qui le rend réellement unique. Si j’avais imaginé le X3, il aurait été exactement comme celui de mon essai. Super dynamique, vraiment plaisante, mais comme toutes les autres BMW.

Le juste milieu
L’un des nombreux points très intéressants du X3 vient de son format compact. Juste d'une belle grosseur, il se faufile partout, surtout en ville. L’intégrale, sans pouvoir nous entraîner hors des sentiers battus, s’avère cependant parfaite pour un climat comme le Québec. Disons que l’on rit passablement des chaussées enneigées et des conditions routières difficiles. De plus, le comportement général très sportif ne se trouve nullement atténué par la traction intégrale. Étant une BMW comme les autres, le X3 se distingue de la compétition par un dynamisme de conduite extraordinaire. L’amalgame d’un bon amortissement et d’une rigidité de suspension en font un véhicule très confortable sur route. Il va de soi que la tenue de route reste exemplaire, laissant la compétition dans les rétroviseurs.

Parmi les autres éléments notables, notons une direction, là encore comme toutes les Béhèmes, ultra-précise. Le freinage est un peu trop prime, tellement qu’il m’a fallu 3 jours pour m’habituer à la sensation fournie par le pédalier. La transmission travaille de concert avec le moteur. Les six rapports s’enchaînent sans broncher, en toute subtilité nous faisant presque oublier qu’il y a une transmission. En fait, la superposition des composantes mécaniques est tellement homogène qu’elles semblent ne faire qu’un.

Pour déplacer le X3, BMW offre deux moteurs de six cylindres, l’un de 215 chevaux et l’autre de 260 chevaux. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)