Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW Z4 sDrive35i 2009 : essai routier

BMW Z4 sDrive35i 2009 : essai routier

Si gracieuse! Par ,

BMW s’y connaît en roadsters. En fait, l’une des voitures les plus célèbres dans l’histoire de la marque bavaroise est un roadster : la 328 de 1936-1940. Adulé et hautement recherché par les collectionneurs, cet élégant modèle biplace à la double calandre réniforme s’est retrouvé sous forme d’affiche sur les murs de chambre de plusieurs passionnés d’automobiles.

La toute nouvelle Z4 est carrément belle à mourir.

Le roadster de BMW revient en force au milieu des années 1950. Tout aussi attrayante et convoitée, la 507 n’a été produite que pendant quatre ans. Près de trois décennies plus tard, la compagnie a réinventé le genre en créant la Z1 (elle peut toutefois dire merci à la Mazda Miata!). Les roadsters Z qui ont suivi à partir de 1996 s’accompagnaient du chiffre «3»; vous vous en souvenez certainement si vous avez vu le film «Golden Eye» avec l’agent secret James Bond. La Z3 s’est vue remplacée par la Z4 en 2002 et, sept ans plus tard, une deuxième génération a été lancée (sous le nom de code «E89»).

Forme et fonction

La toute nouvelle Z4 est carrément belle à mourir. Plusieurs manufacturiers tentent de donner une image agressive à leur gamme en s’inspirant d’un nez de requin pour le design frontal. Eh bien, je dois dire qu’aucune voiture ne réussit mieux cet effet que la petite BMW. Avec sa fameuse calandre, son long capot musclé et ses ailes galbées, la Z4 2009 défie la banalité pour adopter un air très exotique.

Sa silhouette gracieuse coiffée d’un toit rigide rétractable se veut des plus agréable à l’œil, les élégantes courbes profilées convergeant de manière résolue vers un subtil aileron arrière intégré au coffre. Ajoutez à cela de superbes jantes en alliage de 18 pouces et vous obtenez une véritable beauté.

L’habitacle de la Z4 s’avère étroit, mais juste assez grand pour nous faire sentir à l’aise. Deux adultes peuvent s’asseoir confortablement grâce aux sièges sport à la fois fermes et douillets. Certes, le dégagement au niveau de la tête se voit limité avec le toit en place, mais ce bolide est avant tout conçu pour rouler les cheveux dans le vent. De même, j’ai trouvé très rafraîchissante la configuration du tableau de bord. Ici, contrairement aux autres BMW, les commandes sont clairement identifiées et très simples à utiliser.

Deux adultes peuvent s’asseoir confortablement grâce aux sièges sport à la fois fermes et douillets.