Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Buick Envision 2017 : premières impressions

Buick Envision 2017 : premières impressions

Le VUS venu de loin Par ,

Près d’une centaine de véhicules utilitaires sport différents ont envahi le marché nord-américain au cours de la dernière décennie. Le tout nouveau Buick Envision 2017 est le plus récent en liste. Ce VUS à cheval entre les formats compact et intermédiaire nage dans le côté peu profond de la grande piscine du luxe.

Fatigué de voir autant de gros véhicules à hayon sur la route? C’est normal. Malheureusement pour vous, de plus en plus de Canadiens échangent leur berline pour ce genre de carrosserie plus imposant et souvent plus pratique aussi.

Sentant un vide à combler au sein de sa gamme, et voyant l’enthousiasme des consommateurs envers le petit multisegment Encore, Buick a importé l’Envision dans l’espoir de retrancher des ventes à ses concurrents de luxe.

Influence orientale
Importé? En effet, le nouveau Buick Envision est fabriqué en Chine et c’est le premier véhicule de General Motors qui part de là-bas pour s’en venir chez nous au lieu de faire le trajet inverse. Toutefois, n’allez pas croire que sa provenance nuit à sa capacité de répondre aux besoins des consommateurs canadiens. 

J’ai eu la chance de l’essayer au pied des Rocheuses albertaines, avec comme camp de base le très moderne hôtel Azuridge, situé à Priddis. Cette ancienne demeure privée a été transformée pour offrir 13 suites et un garage à 24 places, en plus d’abriter un dinosaure grandeur nature donné par le réalisateur du Parc Jurassique, Steven Spielberg, qui a déjà séjourné ici. L’Azuridge est maintenant administré par 2 géologues, ce qui explique les noms attribués aux différentes pièces (j’ai dormi dans la suite Aquamarine avec des murs en verre et des couleurs inspirées de la mer).

Revenons au Buick Envision, qui se compare avantageusement à l’Acura RDX et à l’Audi Q5 en termes de gabarit. Il paraît même un peu plus volumineux que les Lincoln MKC et Lexus NX, une impression qui se confirme au volant ou encore une fois assis aux places arrière, qui permettent de passer de nombreuses heures sur la route en tout confort.

Côté design, le Buick Envision 2017 n’a pas du tout l’air rabougri comme son petit frère, qui repose sur une plateforme sous-compacte. Les designers ont pu exercer leurs talents sur une toile bien dimensionnée et ainsi rendre justice au style de Buick. Ce véhicule n’a peut-être rien de très original ou innovateur, mais ce n’est pas avec un VUS qu’on défie habituellement les conventions.

À l’intérieur, c’est la même chose. Les versions supérieures arborent de jolies boiseries qui se marient à un beau mélange de cuir et de plastique tendre.

À l’assaut des Prairies
Voyant au loin les sommets enneigés des Rocheuses, j’ai quitté l’hôtel Azuridge et emprunté des autoroutes à 2 voies qui relient de nombreux ranchs, traversant champs et forêts. Le moteur turbocompressé à 4 cylindres de 2,0 litres du Buick Envision n’a pas eu de mal dans les côtes et je me suis donc vite rapproché des cimes majestueuses qui semblaient caresser les nuages aussi vastes que les Prairies.

Fort d’une puissance de 252 chevaux et d’un couple de 260 livres-pied, l’Envision démontre amplement de fougue pour un VUS qui tourne autour de 1 800 kilos. De plus, j’ai trouvé que sa boîte automatique à 6 rapports et sa traction intégrale de série fonctionnaient de manière très transparente. L’accélération de ce Buick est digne des autres rivaux possédant un 4-cylindres turbocompressé, incluant le robuste MKC et le réputé Q5, tandis que sa consommation d’essence moyenne de 10,6 L/100 km s’avère respectable.

Éventuellement, je suis passé des routes asphaltées aux chemins de gravier avant de me retrouver sur un sentier caché où un petit pont de béton était submergé par un ruisseau roucoulant. La conduite hors route ne figurait certes pas dans les priorités des ingénieurs de Buick, mais la bonne gestion du couple par le système de traction intégrale s’est révélée pratique au moment d’affronter des conditions plus difficiles que celles que rencontrera au quotidien ce VUS à vocation urbaine.

Visez haut, si possible
La gamme du Buick Envision 2017 comprend aussi un moteur à 4 cylindres de 2,5 litres qui développe 197 chevaux et 192 livres-pied de couple sans l’apport d’un turbocompresseur. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de l’essayer, mais j’ose croire qu’il a un peu plus de misère à entraîner un véhicule de la taille de l’Envision, d’autant plus qu’il ne peut compter sur un généreux couple à bas régime comme le moteur turbo de 2,0 litres.
 
Il y a aussi la question de l’équipement : les versions Haut de gamme 1 et Haut de gamme 2 regorgent de commodités — tant sur le plan de la sécurité que du confort et du divertissement — dans le but de couper l’herbe sous le pied des Allemands et des Japonais. Toutefois, la version de base Commodité à 39 995 $ en offre beaucoup moins. Idem pour la version intermédiaire Cuir à 43 695 $.

Par conséquent, il faut accepter de payer entre 46 155 $ et 49 565 $ pour pouvoir profiter pleinement du Buick Envision 2017. Voilà toute une décision, surtout quand on pense aux nombreuses alternatives de qualité dans la catégorie. Bien entendu, ce n’est pas la première fois qu’un nouveau concurrent arrive de loin pour jouer dans notre arène des VUS de luxe, mais c’est le seul qu’on ait vu avec l’écusson de Buick.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Buick Envision 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Buick Envision 2017
Buick Envision 2017
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos de la Buick Envision 2017