Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Buick LaCrosse CXS 2010 : essai routier

Buick LaCrosse CXS 2010 : essai routier

La fontaine de jouvence Par ,

On peut dire avec une certaine confiance que Buick a résisté aux coupures massives du processus de restructuration de GM parce que la marque fait la pluie et le beau temps en Chine. Là-bas, elle est considérée comme une marque de prestige et jouit de ventes intéressantes, ce qui a incité GM à capitaliser sur leur nouvelle réputation.

La renaissance de Buick est plus ou moins basée autour des LaCrosse et Regal. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)

Par conséquent, la gamme chinoise de Buick comprend l’Enclave, la berline LaCrosse et la nouvelle Regal, mais aussi la minifourgonnette GL8 (une Buick Terraza rafraîchie), la Park Avenue (un clone de la Holden Commodore) ainsi que la famille Excelle, qui sont en fait des Daewoo et ce que l’on a connu au Canada sous le nom de Chevrolet Optra. Nous, en Amérique du Nord, on est gâtés avec l’exclusive Lucerne (hourra...).

Alors la renaissance de Buick est plus ou moins basée autour des LaCrosse et Regal. Notre voiture d’essai, une LaCrosse CXS pleine à craquer d’options, diffère des paquebots baroques d’antan. Ce n’est pas parce que la voiture n’est pas luxueuse, quand même.

L’habitacle fournit un environnement attrayant. À la tombée du jour, une douce lueur bleue se manifeste dans le tableau de bord, les panneaux de porte et la console centrale afin de créer une ambiance relaxante. Ce qui semble du cuir cousu sur le tableau de bord est en fait du vinyle, mais le résultat est néanmoins mieux réussi que du plastique rigide et qui sonne creux.

Il y a une quantité étourdissante de boutons sur la planche centrale, tous de la même couleur et sensiblement de la même forme. On ne peut imaginer le clan gériatrique maîtriser cet ensemble de commandes tout en conduisant, car après une semaine au volant de cette LaCrosse, on s’embourbe toujours par leur disposition.

La Buick profite aussi de caractéristiques de confort et de commodité haut de gamme, tels qu’un volant chauffant, des sièges avant ventilés, un pare-soleil électrique arrière, un affichage tête haute, un moniteur d’angles morts, un toit ouvrant panoramique et un système DVD arrière à deux écrans. Que penses-tu de cela, Cadillac?

L’espace à l’arrière n’est pas si généreux, faute de dégagement pour la tête, mais la banquette peut asseoir trois derrières confortablement.

Après une semaine au volant, on est toujours confus par la quantité étourdissante de boutons. (Photo: Luc Gagné/Auto123.com)