Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac CTS 2002 : essai routier

Cadillac CTS 2002 : essai routier

Par ,

Fiche d'identité

Modèle : CTS
Version : unique
Segment : de luxe entre50 000 $ et 100 000 $
Roues motrices : propulsion
Portières : 4
Places : avant, 2 ; arrière, 3
Sacs gonflables : 2 frontaux, 2 latéraux, rideaux gonflables
Concurrence : BMW Série 3, Audi A4, Mercedes Classe C, Volvo S60, Saab 9-3, Lexus IS 300

General Motors a un problème ! Sa marque de prestige, Cadillac, doit représenter GM dans le créneau des voitures de luxe, mais beaucoup d'eau a passé sous les ponts depuis l'époque des longues ailes de 1959. Les amateurs de voitures de luxe d'aujourd'hui ne veulent pas nécessairement d'un gros paquebot d'autoroute. Cadillac a déjà tenté de courtiser les amateurs de berlines de luxe européennes au début des années 80 avec la petite Cimarron. Cadillac a cru pouvoir se reprendre avec la Catera, une petite berline utilisant la plate-forme de l'Opel Omega. Malheureusement, elle est encore une fois passée à côté de l'essentiel.

Carrosserie

Cette fois, Cadillac s'apprête à nous lancer la CTS (Cadillac Touring Sedan), la troisième génération des petites Cadillac. Jamais deux sans trois ? Peut-être pas, car cette fois-ci, la glorieuse marque américaine n'a pas utilisé une plate-forme connue. La CTS est un tout nouveau véhicule, le premier de la génération Sigma qui servira maintenant de base à la Seville à venir et à un petit utilitaire sport. La CTS affiche une calandre typique de la marque et de gros blocs optiques qui forment le coin des ailes avant. Les côtés de la berline sont plats, avec à peine quelques lignes de sculpture. Le pavillon est plutôt classique avec une lunette arrière fuyante. Les feux arrière reprennent le thème des phares et forment le coin des ailes.