Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac CTS IDAB 2008 : essai routier

Cadillac CTS IDAB 2008 : essai routier

Par ,

Combattre le feu par le feu

Lorsque Cadillac a introduit la CTS sur le marché, à l'automne 2002, elle a compris un détail important : pour concurrencer les allemandes, il fallait offrir quelque chose de différent que ce qu'on attend d'une « Caddy ».

Pour le petit modèle de la gamme, du moins, l'entreprise devait produire une voiture qui n'était pas affublée d'une suspension flasque et de proportions baroques, comme elle avait l'habitude de le faire dans le passé. Et c'est ce que Cadillac a fait.
 
La concurrence n'a qu'à bien se tenir, la nouvelle CTS est plus efficace que jamais.

Pour 2008, la nouvelle CTS poursuit la mission du modèle d'origine, mais propose une foule d'améliorations et de nouveautés. Et cette fois-ci, cela pourrait sérieusement affecter les ventes de la Série 3 de BMW, de l'Audi A4 et de l'Infiniti G35.

Quelle allure !
Les têtes créatives de GM ont dessiné toute une bête. Peu importe l'angle d'où on la regarde, la nouvelle CTS est tout à fait sublime. La calandre agressive qui descend jusqu'au sol, la ceinture de caisse haute et la carrosserie angulaire, la petite Cadillac fait tourner les têtes partout où elle passe.

J'ai reçu des commentaires de plein de gens durant la semaine, tous positifs. Un matin, le chauffeur de l'autobus scolaire qui passe dans ma rue m'a fait un geste d'approbation au moment où je m'apprêtais à m'installer derrière le volant. Des propriétaires d'anciennes CTS me regardent avec jalousie (et mépris, il va sans dire).

En réalité, je ne connais personne qui n'aime pas les Cadillac. Peu importe l'âge, l'occupation ou le degré de passion pour l'automobile, une Cadillac, c'est spécial, prestigieux, exclusif. Ce n'est pas pour rien que, en bon québécois, on utilise l'expression « la Cadillac des (ajoutez n'importe quel objet ici) ».

Quel moteur !
Le V6 de 3,6 litres est, à mon avis, le meilleur 6-cylindres jamais produit par General Motors. Mais dans le cas de ma voiture d'essai, ce bijou de moteur est muni d'un système d'injection directe. On se retrouve avec une puissance de 304 chevaux et un couple de 273 livres-pied. Et croyez-le ou non, il fonctionne sur du carburant ordinaire sans plomb. Le tout est géré par une excellente boîte de vitesses automatique à 6 rapports, offerte en option, qui fait son travail sans reproche; une boîte manuelle à 6 rapports vient de série.
 
Le V6 de 3,6 litres transmet ses 304 ch via une boîte automatique à 6 rapports très efficace.