Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac CTS IDAB 2008 : essai

Cadillac CTS IDAB 2008 : essai

Par ,

Une menace sérieuse pour les Européennes?

La berline sport de luxe CTS est devenue en 2003 le nouveau modèle d'entrée de gamme de Cadillac. Pour 2008, nous avons droit à une deuxième génération tout à fait renouvelée et plus européenne que jamais.

Sculptée à l'extérieur, fluide à l'intérieur
Autant en termes de look que de performance, la nouvelle CTS est beaucoup plus musclée qu'auparavant, comme si elle sortait fraîchement du gym et qu'elle avait avalé un pot complet de vitamines. Sa posture élargie et plus agressive ainsi que sa silhouette bien découpée (ponctuée par la calandre audacieuse) évoquent le fabuleux prototype Sixteen de Cadillac.
 
La nouvelle génération de la CTS arbore une physionomie plus agressive.

Il y a quatre ans, la CTS me laissait de glace avec son style assez carré et très tranchant; maintenant, tout a changé. À mes yeux, les lignes légèrement plus arrondies et gracieuses du nouveau modèle communiquent un sentiment de puissance égal sinon supérieur, et ce, sans tomber dans l'extravagance et l'outrance. Cadillac semble avoir trouvé la recette parfaite.

L'habitacle bénéficie également de modifications importantes. Dans l'ensemble, l'intérieur est nettement plus harmonieux et fluide qu'auparavant. Je trouvais que le tableau de bord de l'ancien modèle était plutôt bric-à-brac, comme ceux qu'on retrouve dans une voiture-jouet pour enfant. Or, le nouveau est richement orné de cuir et présente de belles coutures, à la manière des produits Jaguar. J'adore.

Il faut également parler de l'écran de navigation qui surgit du tableau de bord. Quand il est inutilisé, on ne voit que la partie supérieure qui affiche les informations de la radio. Une fois activé, l'écran tactile sort de sa cachette et permet de régler non seulement la navigation, mais aussi la climatisation, l'audio et autres fonctions du genre.

Les sièges représentent une amélioration majeure en 2008. Ils offrent un bon support et un confort merveilleux, sans parler d'un meilleur champ de vision que dans n'importe quelle CTS antérieure. Assis dans le fauteuil du conducteur, deux éléments m'ont particulièrement attiré: l'instrumentation et le bloc central. Ce dernier se fusionne admirablement à la console. En revanche, il y a trop de petits boutons pour favoriser une manipulation intuitive, du moins au début.

Nouveau V6
Le moteur de base de la nouvelle génération est un V6 de 3,6 litres développant 263 chevaux. L'alternative, dont mon modèle d'essai était équipé, s'avère une variante de 304 chevaux à injection directe du même moteur. Il faut préciser que ce V6 est le plus récent conçu par GM et qu'il est considérablement supérieur aux précédents. Son couple s'élève ici à 273 lb-pi.
 
Ce moteur produit un son mélodieux et excitant.