Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Campagna T-Rex 1400R 2009 : essai routier

Campagna T-Rex 1400R 2009 : essai routier

Retour en piste Par ,

La T-Rex a traversé une tempête depuis notre dernière rencontre, à l’automne 2007. Le manufacturier, s’appelant T-Rex Vehicles, a déclaré faillite quelques mois plus tard et a fermé ses portes. Mais aujourd’hui, tout va pour le mieux.

Hors de la piste et sur les routes citadines, la T-Rex attire l’attention.

La T-Rex a de nouveaux propriétaires, et la compagnie s’appelle maintenant Campagna Motors. Elle vise à réussir là où la précédente a échoué : offrir un bon produit mais avec un bien meilleur service au réseau de concessionnaires.

Puisqu’on en parle, il n’y a qu’une seule place au Canada pour se procurer une T-Rex en ce moment, et c’est chez H Grégoire Récréatif à St-Eustache, Québec. Campagna ouvrira une ou deux concessions sur la rive-sud de Montréal et une à Vancouver. Il y a présentement une douzaine de points de vente aux États-Unis.

Performance à couper le souffle

Tout juste derrière l’habitacle se trouve un 4-cylindres Kawasaki de 1,4 litre qui développe 197 chevaux et un couple de 113,5 livres-pied. Ces chiffres peuvent sembler bien maigres, mais la T-Rex ne pèse que 472 kilos (ou 1 040 lbs), alors son rapport poids-puissance se compare avantageusement avec les plus rutilants bolides.

Le 0 à 100 km/h s’accomplit en 4 secondes et des poussières, tandis que la vitesse de pointe est de 220 km/h. L’accélération latérale est également un des points forts de la 1400R. Le véhicule démontre une tenue de route à donner des raideurs au cou, et n’a aucune idée de ce que signifie « roulis de caisse ». Campagna cite 1,3 g, ce qui semble optimiste, mais à peine.

La moyenne de consommation de carburant durant notre test se chiffre à 9,9 L/100 km : avec un réservoir de 28 litres, l’autonomie du véhicule est d’environ 280 kilomètres en conduite en ville.

Dans la jungle urbaine
Hors de la piste et sur les routes citadines, la T-Rex attire l’attention. Ce qui est impressionnant, c’est que malgré qu’elle soit sur le marché québécois depuis environ 15 ans, le design du véhicule fait toujours tourner les têtes.

Le 0 à 100 km/h s’accomplit en 4 secondes et des poussières, tandis que la vitesse de pointe est de 220 km/h.