Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Silverado 2500HD Diesel 2011 : essai routier

Chevrolet Silverado 2500HD Diesel 2011 : essai routier

Déplacer les montagnes Par ,

Qu’on parle de Ford, RAM ou GM, les trois géants ont énormément amélioré leur gamme de camionnettes lourdes au cours des dix dernières années, et c’est dans l’écurie de Chevrolet qu’on trouve une des plus récentes refontes. Cette semaine, je me suis penché sur la Silverado HD 2500 Diesel 2011 retravaillée. Toute une bête.

GM offre actuellement un rabais de 6 000 $ ainsi qu’un rabais sur mesure de 1 000 $ sur sa Silverado 2500HD, qui ramène le PDSF de mon modèle à 62 000 $. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)

Massive et imposante
Mon modèle d’essai était évidemment la version à cabine double dotée de la plateforme de 2 400 mm (8 pieds) plutôt que la cabine standard de 1 950 mm (6 pieds 6), pour une longueur hors tout de 6 581 mm, soit environ 21,5 pieds. L’équivalent d’un terrain de football canadien, quoi!

Outre cette capacité de déplacer une petite montagne, la spacieuse cabine accueille jusqu’à six personnes, soit une équipe de travail. Telle une éclipse, la grosse Chevrolet domine la route, offrant une visibilité exceptionnelle au conducteur comme aux passagers. Mais on ne parle là que d’une des nombreuses qualités de ce cheval de trait.

Le diesel est roi
Il n’y a rien de mieux qu’une bonne beurrée de couple quand on tracte de lourdes charges, et il n’y a pas meilleur producteur de couple chez les moteurs à combustion interne que les diesels turbocompressés. Les trois géants se sont engagés dans un genre de bras de fer récemment. Le résultat? Du couple. Beaucoup, beaucoup de couple.

Ford vient en effet de supplanter le dernier champion de GM en soutirant 800 herculéens pieds-livres de couple de la dernière mouture de son foudroyant Power Stroke diesel de 6,7 litres. Même si les données brutes de GM n’égalent pas tout à fait celles du Power Stroke, elles s’en rapprochent dangereusement et s’avèrent tout aussi impressionnantes.

Mon modèle recelait la réponse de GM à la motorisation de Ford, le V8 Duramax turbodiesel de 6,6 litres, crachant 397 ch à 3 000 tours et 765 pi-lb de couple à 1 600 tours. On est à 3 ch et 35 pi-lb près du Power Stroke.

Le moteur Duramax et la boîte Allison qui l’accompagne ajouteront environ 11 000 $ à la facture par rapport au modèle à essence. Une dépense considérable, évidemment, mais quand il faut tracter, il faut du couple, et il n’est pas donné. Il faut également une boîte de vitesses robuste.

Mon modèle d'essai avait le V8 Duramax turbodiesel de 6,6 litres, crachant 397 ch à 3 000 tours et 765 pi-lb de couple à 1 600 tours. (Photo: Rob Rothwell/Auto123.com)